Ça flane

4 mois loin d’Aix-en-Provence : ce qui va me manquer

P1000622

En janvier, je pars en stage à Paris pour 4 mois. Si la vie parisienne m’a toujours fait rêver, certaines attaches à Aix-en-Provence restent très fortes. Les voici :

Pouvoir tout faire à pieds

Je suis très piétonne, j’aime traverser la ville en long, en large et en travers. Musique, podcasts ou notre webradio dans les oreilles, je vais de Bellegarde à Schuman, des Arts & Métiers au Jas de Bouffan, en m’égarant parfois dans les petites ruelles. Mon sens de l’orientation me joue souvent des tours, mais c’est comme ça que j’ai pu vous dénicher de bonnes adresses. Le Cour Mirabeau qui s’éveille au petit matin, le périphérique silencieux au milieu de la nuit, l’agitation des Allées provençales, le coucher de soleil esplanade Mozart… Autant de moments suspendus qui ont confirmé mon amour pour Aix. Pour les mois qui viennent, je me prépare à passer le temps que je marchais dans le R.E.R.
P1000642

La Sainte Victoire

P1000678rt
Un peu comme la Tour Eiffel, la Sainte-Victoire veille sur le petit Paris en Provence (c’est Michèle Torr qui, dans l’émission La Parenthèse inattendue, avait renommé notre ville ainsi). Et par la Sainte-Victoire, je veux célébrer la nature qui se trouve à deux pas de la ville. Il suffit de marcher (encore) un peu pour se trouver entouré de verdure et pour prendre de la hauteur. La frénésie de la ville et le calme de la nature : le meilleur des combos à mes yeux.

La météo

P1000804
Comme je vous le disais plus haut, Paris me fait rêver. Mais le gros point négatif que je vois, c’est la météo : le froid, la grisaille, la pluie (qui n’est pas comme celle qu’on a chez nous). J’essayais de me consoler en me disant que j’allais peut-être avoir de la neige, mais il y en a à Aix maintenant ! En bonne sudiste, j’ai besoin de ma dose de soleil. Je me prépare un kit-du-sudiste-qui-émigre à base de lavande, boules de pétanque et pastis, mais je n’ai pas trouvé le moyen d’emmener un bout de soleil.

Les prix

Là je n’ai pas de métaphore poétique pour faire passer l’idée : à Paris, c’est plus cher. Point. Mais comme à Aix, je partirai vaillamment la chasse aux bons plans !

Le sourire du sud

Comment parler de ce qui va me manquer sans parler du sudiste ? Aixois, Marseillais, Aubagnais, Gémenosien (les 4 populations que je connais le mieux), bref, sudiste qui vient d’en dessous d’Avignon, tu vas me manquer ! Ta tchatche, ta détente, ton accent, ton art de vivre seront les premières choses que je serai heureuse de retrouver en rentrant.

Allez, on se retrouve au printemps !

Facebook Comments
Nina La Théâtrale
Nina La Théâtrale
Les petits théâtres aixois font partie de mes terrains de jeu. Les coulisses, les planches et les rideaux sont 3 mots qui m'enivrent. Action !
Il Court Mirabeau