Ça flane

Aix : mon étonnante excursion au Pavillon Vendôme

33665885_1730001763712912_1188290225281957888_n

Se balader, profiter et découvrir : voici en quelques lignes la balade enchantée, qui retrace une histoire d’amour cachée, mais aussi les secrets de ce bâtiment qui renferme des expositions aussi belles, que recherchées et diverses.

Avant d’entrer dans la demeure, il faut prendre le temps de visiter son joli jardin à la française, avec en son centre une imposante fontaine. Lieu paisible, vaste et délicat, il est le contraire du centre historique d’Aix-En-Provence, où les ruelles marchandes sont comblées par la joyeuse population Aixoise. Mais si vous préférez aller directement au Pavillon Vendôme, au lieu de lire, c’est mieux et à 10 minutes à pied de la Rotonde, rien que ça !

33665885_1730001763712912_1188290225281957888_n

Je commence donc par raconter, tel un ménestrel, l’histoire de la bâtisse qui perdure malgré les années qui passent, et qui sont au nombre de 353. Oui 353 ans que cet édifice voit passer le temps, les siècles et surtout : les hommes.

C’est au duc de Vendôme qu’on doit l’idée de cette construction, qui renferme à présent des œuvres contemporaines, mais aussi anciennes. A ce qu’il parait, sa construction était le fruit d’un amour naissant entre le duc et Lucrèce de Forbin-Solliès, plus connue sous le nom de « La belle de Cannet », pour qui le duc était simplement son amant. Une histoire aussi cachée que le bâtiment, presque invisible si on passe en voiture sur la rue de la Molle. Sa façade arrière, n’est pas aussi bien décorée, ce qui fait qu’on ne devine pas le Pavillon quand on passe derrière. Le mélange de style, ancien et contemporain, que propose ce musée, est accessible à tous les étudiants, aux moins de vingt-cinq ans, et aux chômeurs de longue durée gratuitement, ce qui est encore une belle raison de venir découvrir et s’intéresser à ce qu’il s’y passe.

Les nocturnes

33469214_1729008670478888_5958311931063304192_n

Le Pavillon Vendôme se situe sur la Rue de la Molle, mais est aussi le voisin de l’école d’Art avec qui, les collaborations sont fructueuses. Récemment j’ai participé à l’évènement « Monumental 4 », où des projections de courts-métrages, appelés « mapping », qui ont illuminés le Pavillon Vendôme le temps d’une soirée. Ces étudiants ont épaté les visiteurs à la tombée de la nuit. Un évènement qui ne dure que 30minutes, une fois par an, mais qui met en relief les beaux décors du musée, et en avant le travail de ces artistes des temps moderne. Je pense que c’est la seule fois où j’ai vu autant de monde qui regardaient le pavillon, mais je tiens à préciser que la nuit, en temps normal, le parc est fermé aux visiteurs.

Je vais à présent vous faire visiter l’intérieur du Pavillon : deux gardiens, des deux côtés de la porte d’entrée, soutiennent la façade et accueillent les visiteurs. En entrant, on remarque que l’édifice n’est pas si grand mais très chaleureux. Dans les salles sur rez-de-chaussée, l’histoire du Pavillon et des meubles anciens trônent dans leurs pièces respectives. Puis à l’étage, l’exposition continue avec d’un côté des œuvres contemporaines, et de l’autre des œuvres anciennes. Mais celles-ci changent chaque année, à vous de revenir ! L’aspect du bâtiment reste présent et visible, ses plafonds hauts et ses fenêtres imposantes font entrer la lumière et rendent les expositions plus vivantes.

La roseraie

33672232_1730002023712886_7102285756072198144_nPersonnellement, je préfère aller étudier en extérieur, au Pavillon, dans ce calme plus que paisible, propice aussi à la discussion. Mais c’est aussi un cadre magnifique surtout au printemps. Un petit parc adjacent, la roseraie, est aussi très convivial, et accessible par la Rue Célony, où j’aime me retrouver avec une amie pour discuter de tout et n’importe quoi, mais surtout de la vie Aixoise. Dans cette dépendance presque paradisiaque du Pavillon, les fleurs sont encore plus présentes, les nuisances sonores sont aussi atténuées et il y a de quoi s’arrêter, respirer et admirer. Je pense que le moment idéal n’existe pas spécialement, à part quand il fait trop froid ou qu’il pleut. En revanche si vous venez le matin ou l’après-midi, rien ne change. Avis aux amateurs de nature, faune et flore : Venez ! C’est le lieu que je préfère dans Aix-en-Provence pour le moment, j’espère encore découvrir et vous faire découvrir, de manière encore plus alléchante les autres espaces Aixois.

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, ou qui ont été séduits par ces lignes, il suffit d’aller y jeter un œil. La curiosité n’est pas un si vilain défaut, mais il ne faut pas hésiter à aller admirer les expositions que la directrice, a la passion de préparer avec soin, juste pour le regard des visiteurs.

Coordonnées :

http://www.aixenprovence.fr/Pavillon-de-Vendome-465

13 rue de la Molle – 32, rue Célony

04 42 91 88 74

Facebook Comments
Il Court Mirabeau
Leave a Comment