Claire La Litteraire

Claire La Litteraire

J'aime les quatrièmes de couverture, le plus-que-parfait, les asyndètes, les synecdoques, la "stylisation narquoise de l'existence" et les déterminants possessifs. Je suis la littéraire quoi.

Ça testeMode

Nouvel Arrondissement, un concept store aixois très original !

4658C352-B172-43BC-8623-8C78C11D762E

« C’était, à l’encoignure de la rue de la Michodière et de la rue Neuve-Saint-Augustin, un magasin de nouveautés dont les étalages éclataient en notes vives, dans la douce et pâle journée d’octobre. Huit heures sonnaient à Saint-Roch, il n’y avait sur les trottoirs que le Paris matinal, les employés filant à leurs bureaux et les ménagères courant les boutiques. Devant la porte, deux commis, montés sur une échelle double, finissaient de pendre des lainages, tandis que, dans une vitrine de la rue Neuve-Saint-Augustin, un autre commis, agenouillé et le dos tourné, plissait délicatement une pièce de soie bleue. Le magasin, vide encore de clientes, et où le personnel arrivait à peine, bourdonnait à l’intérieur comme une ruche qui s’éveille. »

Au Bonheur des Dames, Emile ZOLA (1883)

 

501FA144-58EC-4426-BA39-3FD26C729FF1Ça ne bourdonne pas du côté de la rue Matheron. La maîtresse des lieux nous accueille calme et souriante, c’est paisible de pénétrer dans la boutique pastel. « Le compliment qui me touche le plus c’est quand des gens entrent dans la boutique et me disent qu’elle me ressemble » confie Stella. Depuis l’ouverture le 15 juin dernier Nouvel Arrondissement importe la vague parisienne des concept stores dans le sud. La partie boutique regorge de petits articles, trucs, machins, bidules de créateurs français sélectionnés avec soin. Je risquerais de me perdre en décrivant chaque objet mais pour ma part, j’ai ajouté à ma wishlist une bougie fleurie Organic Cocoon et une bague Concerto n°1 side pyrite druzy (à bon entendeur). Dans le salon de thé, Stella propose des tisanes bios made in France (Chic des plantes), du café de la Brûlerie de Bel5B4052D8-C1B9-4F5C-A3B8-87A077B5CF4Dleville à Paris, des jus de légumes et depuis peu des jolis sablés (Coney Cookies). En résumé, mon cœur palpite devant tant de bonnes/belles choses.

Encore plus singulier, la boutique organise régulièrement des ateliers DIY animés par des créateurs (cosmétique naturelle, couture, aquarelle, broderie, terrarium, etc.)

Pour cette ancienne juriste parisienne relever le défi de changer totalement de secteur d’activité pour monter une affaire de toutes pièces n’a pas été rendu possible que par ses connaissances en droit des affaires. « J’avance à tâtons mais je n’ai pas peur car je fais ce que j’aime, je crois que c’est la meilleure façon de réussir. »

www.nouvel-arrondissement.com

6 Rue Matheron, 13100 Aix-en-Provence

lundi 14:00–19:00
mardi 10:00–19:00
mercredi 10:00–19:00
jeudi 10:00–19:00
vendredi 10:00–19:00
samedi 10:00–19:00
dimanche 11:00–19:00
Coin des libraires

Coup de cœur : Le Cercle des Arts, une librairie originale

944BA590-F850-4B74-80B3-5739EC6CA53A

Implantée en plein cœur d’Aix-en-Provence, Le Cercle des Arts est plus qu’une librairie c’est « un lieu de convivialité ».

         Expositions, séances de dédicaces, projections de films, lectures, ateliers… A l’aube de son troisième anniversaire, Le Cercle des Arts continue de faire vivre les murs du petit commerce situé rue Loubon. Pour des périodes mensuelles à trimestrielles, des thématiques sont choisies et celles-ci donnent lieu à différents événements pour tous les âges.

Fort de son succès croissant et de la participation des adhérents, l’association a agrandi ses locaux en septembre 2016. Ev008FBD9B-4179-4781-9A64-2FCE53F3E394idemment, c’est avec une nouvelle thématique portant sur le street art et l’espace urbain, « S’emparer des murs », que Le Cercle des Arts avait choisi d’inaugurer la toute nouvelle salle.

Ainsi leurs rayonnages s’étoffent petit à petit. En plus du street-art, du cinéma ou de la photographie, d’autres branches telles que le théâtre et la danse sont sur le point de voir le jour.

En ce moment ce sont les arts lyriques qui sont à l’honneur. Dans ce cadre, la librairie en partenariat avec le Festival d’Aix y dédie son mois thématique. Au sein du commerce, le travail des scénographes est mis en lumière. Croquis et maquettes livrent les étapes de réalisation du décor de deux opéras présentés lors du festival : Erismena à travers le travail de Véronique Chazal et Jean Bellorini, et The Rake’s Progress, dont la scénographie est signée Michael Levine. Mais elle casse aussi les murs et s’étend Place de l’Archevêché les soirs d’opéra en juillet, « devenue un relais des mélomanes qui flânent dans les rues d’Aix, à la recherche d’un livret, d’une monographie de compositeur, ou simplement d’une émotion à partager autour de l’opéra vu la veille au soir », écrivent les libraires.

Ce genre de partenariat offre une certaine visibilité à la petite librairie aixoise. Et il permet aussi de faire connaître au grand public des événements artistiques peu connus, sur Aix-en-Provence (voir encadré).

D’après les libraires, ces partenariats ajoutés aux expositions et autres événements que Le Cercle des Arts organise assouvissent « un besoin de tisser des liens à travers des rencontres informelles ».

 

Le Cercle des Arts

8 rue Loubon – 13100 Aix-en-Provence

Inscription aux ateliers : 06 28 72 22 61

www.lecercledesarts.jimdo.com

Coin des librairesNon classé

L’été des libraires: La sélection anglophone de Book In Bar

7B2E04C0-0707-4559-8135-F877E349F73F

L’été est enfin là, et si cet aphorisme échoue à banaliser la fournaise dans laquelle nous sommes plongés depuis quelques semaines (questionnant également la notion même de ‘printemps’) il annonce toutefois la merveilleuse saison des siestes ; et qu’est-ce qu’une sieste sans un livre ou deux (ou trois, ou seize) à portée de main, je vous le demande. D’ailleurs, les lecteurs les plus assidus savent qu’il est parfois difficile de choisir parmi le panel mis à notre disposition dans les librairies aixoises.

Celles-ci proposenE145C2BB-0F53-4A7A-8F7C-36328AC6D100t alors une sélection estivale que j’ai à cœur de vous révéler. Pour commencer, je me suis alors rendue dans la petite librairie internationale Book In Bar située au 4 rue Joseph Cabassol, qui propose également tout plein de délicieuses petites choses à boire et à manger. Contre toute attente, en dépit de la canicule qui sévit à l’extérieur la librairie était presque vide. J’ai été aimablement dirigée vers une petite table portant un écriteau « Nos coups de cœur pour l’été ». Avant d’entendre crier à l’opportunisme, il me fallait toutefois en choisir cinq suivant les conseils de la libraire ainsi que ma propre expérience à la lecture de certains extraits.

Je tiens à préciser que la table ne contenait que les versions originales des ouvrages, Book In Bar étant une librairie internationale. Pour les personnes souhaitant une version française de ceux-ci, je joins un lien permettant de se les procurer si toutefois elles existent. Voici donc la sélection de la sélection, la fameuse ‘sélection-ception’ :

Celui qui est bestseller

Mothering Sunday de Graham Swift (Le Dimanche des mères).

« Un roman d’apprentissage fulgurant, limpide et étincelant. » pour Télérama, « alive with sA8F3C127-05D4-4D51-BCBA-6B1F240ABF45ensuousness and sensuality » pour le Sunday Times dont l’ouvrage est bestseller.

L’action débute en 1924, en Angleterre. Jane est orpheline et rejoint son amant, Paul, avec qui elle entretient une relation platonique depuis sept ans et qui est sur le point d’épouser une autre jeune femme. Après le départ de celui-ci, Jane se retrouve seule dans une maison vide.

Ce qui attire dans ce livre c’est tout ce qui découle d’une aventure dissimulée et défendue, c’est Jane touchante et lumineuse au fur et à mesure que nous sommes projetés dans les années qui suivent cette journée qui s’avère déterminante pour Jane. Personnellement, j’aime particulièrement les romans d’apprentissage en ce qu’ils dépeignent un cheminement personnel suffisamment poussé pour encourager le lecteur à une reconsidération de sa propre personnalité, de ses propres volontés.

Cet ouvrage, comme les suivants, est disponible chez Book In Bar. Vous pouvez trouver la version française à la Librairie Goulard en précommande ici .

 

Celui qui apaise

Birds Art Life Death (a field guide to the Small and Significant) de Kyo Maclear.

Outre la première F44C9451-6B78-4B01-B20D-07BBAC16099Cde couverture minimaliste et relaxante, l’ouvrage est d’une délicatesse certaine. Ce récit autobiographique qui résulte d’une réflexion de l’auteure sur sa propre condition d’artiste, interroge la nécessité de se nourrir et se former de ses passions pour prendre de la hauteur et surpasser l’anxiété. En fait, il semble être le remède à cette sensation d’oppression que l’on ressent lorsqu’on vit en ville, lorsqu’on travaille beaucoup ou que notre cercle familial nous étouffe par exemple.

Pour ceux qui ont besoin de s’isoler l’espace d’un instant et de se recentrer sur eux-mêmes, de se vider l’esprit.

Je ne suis pas parvenue à trouver une version française de cet ouvrage, il est toutefois disponible chez Book In Bar.

 

Celui dont on attend le dénouement

This Must Be The Place de Maggie O’Farrell (Assez de bleu dans le ciel).

Un homme qui enquête sur la mort de son premier amour en pensant en être le responsable, son épouse ex-star de cinéma ayant organisé sa disparition pour fuir son quotidien, au premier abord 5C69C831-52AD-46AC-BCCC-2CA3F42626B0le roman présélectionné pour le Costa Novel Award semble soumis à une recette trop connue voire épuisée.

Cependant les aperçus des portraits des différents personnages, aussi bien la fantasque Claudette que son époux Daniel, captivent et révèlent une histoire bipolaire en ce que le récit oscille entre drame et tendresse. De plus, l’intrigue nous fait voyager en Amérique, en Angleterre, en France, en Irlande, mais aussi dans le temps, dans les souvenirs de Daniel.

Bien que ce ne soit pas le genre de livres que j’ai l’habitude d’aimer, je trouve l’écriture quasi cinématographique de l’auteure curieusement reposante, en rupture avec les péripéties du récit.

Ceux qui seraient attirés par l’histoire peuvent évidemment le trouver dans la librairie susmentionnée et en version française à la Librairie Goulard ou en précommande ici .

 

Celui qui avait une jolie couverture avec un petit chat

The Guest Cat de Takashi Hiraide (Le Chat qui venait du ciel).

Oui, il me faut beaucoup de courage pour confesser que c’est l’amour inconditionnel que je porte aux chats qui m’a attirée vers ce livre, dont la première de couverture laisse apparaître une toute petite tête mignonne de tout petit chaton (un peu comme une souris atteinte de toxoplasma). Pour revenir à notre sujet et en tou9C02BD39-9102-48DA-A60C-C7D0625EC56Cte objectivité, l’histoire est encore plus touchante que cet aperçu ; L’arrivée impromptue d’un chat dans un appartement tokyote vient révolutionner le quotidien d’un couple d’écrivains qui s’éloignent de jour en jour. Grâce à lui, les deux protagonistes commencent à poser un regard bien plus optimiste sur leur avenir, jusqu’à ce qu’un événement vienne remettre en question ce bonheur.

Le synopsis m’a réellement conquise, et dans les extraits feuilletés j’ai trouvé une ode aux sentiments, à la douceur et à l’innocence presque troublante. De plus, le style de l’écrivain japonais est à l’image de cette culture et fidèle à la lenteur qu’on retrouve dans la culture traditionnelle et particulièrement la littérature du Japon.

Bestseller en France, au Japon et aux Etats-Unis , cet ouvrage est disponible en français à la Librairie Goulard et en précommande ici

 

Celui qui est engagé

We Should All Be Feminists de Chimamanda Ngozi Adichie. (Nous sommes tous des féministes).

C’est un tout petit livre, un tout petit essai dont le titre parle de lui-même. Initialement, 99390B54-C9FD-473A-AACE-C8ADF6E9E2B1il s’agit d’un discours prononcé par l’auteure nigériane à l’occasion d’une conférence TED « ideas worth spreading » (les idées qui valent la peine d’être diffusées) en décembre 2012. Je n’ai d’autre moyen de vous donner envie de l’approcher qu’en vous en proposant un extrait.

«Partout dans le monde, la question du genre est cruciale. Alors j’aimerais aujourd’hui que nous nous mettions à rêver à un monde différent et à le préparer. Un monde plus équitable. Un monde où les hommes et les femmes seront plus heureux et plus honnêtes envers eux-mêmes. Et voici le point de départ : nous devons élever nos filles autrement. Nous devons élever nos fils autrement.»

Malgré tout, Chimamanda Ngozi Adichie aborde la qestion du féminisme avec toute la lucidité et l’humour qu’on retrouve dans ses romans dont j’espère avoir l’occasion de vous parler.

Le discours est également disponible en français à la Librairie Goulard et en précommande ici

 

J’espère que certains d’entre vous dénicheront dans cette petite sélection le livre de leur été. Toutefois, je vous invite à vous rendre directement chez Book In Bar ne serait-ce que pour découvrir ce lieu digne d’un roman fantastique (et déguster du cheesecake si le cœur vous en dit). Vous y trouverez également des grands classiques de la littérature anglophone dans de très jolies éditions (notamment toute la collection Penguin Classics) mais aussi des manuels de langues, des journaux étrangers, de la littérature italienne, allemande, russe… Je pense même pouvoir m’avancer et dire que vous serez reçu et conseillé de la meilleure des façons.

J’espère pouvoir vous faire découvrir très prochainement la sélection estivale des autres librairies aixoises. En attendant, pour combattre la canicule je vous conseille de suivre ma posologie : buvez beaucoup et lisez tout autant.

A très vite.

Claire.

 

Ça testeRue des scènes

Bon plan aixois et théâtre : Festival 3 jours et plus, le théâtre à portée de main

87F3A4B1-D0AA-48D5-8F0A-0D290FEDE094

En ce tout début de semaine je suis vraiment très heureuse que cet article officialise mon arrivée dans l’équipe de rédaction d’Il Court Mirabeau. Celle-ci ne pouvait m’être plus encourageante qu’en vous parlant de ce qui m’occupe et me passionne le plus en ce moment : le théâtre. En fait je voudrais proposer un bon plan aux curieux ou aux passionnés mais il me faut inévitablement commencer par vous faire comprendre d’où vient mon entrain. Je vous promets d’essayer d’être brève.

En septembre dernier, lors de ma première rentrée universitaire, je me suis inscrite par hasard dans un atelier de théâtre. Par hasard car il faut l’avouer, dans l’émulation de l’instant, j’ai pris le prospectus des ateliers pour un plan de la fac. Quoi qu’il en soit, le hasard, si toutefois il existe sous une quelconque forme, est intervenu en ma faveur. Ainsi, quelques semaines plus tard, je me trouvai membre timide mais volontaire d’un petit groupe d’étudiants amateurs encadrés par un autre étudiant en DEUST théâtre, le méconnu mais futur Molière du Metteur en scène, Théo.

La première partie de l’année a été consacrée à des exercices de motricité, de diction, et de confiance en soi. Dès le mois de janvier nous nous sommes attaqués à notre but final, l’apprentissage de nos répliques et la mise en scène de la pièce. Celle-ci s’intitule Les Cancans, c’est une comédie qui s’inscrit dans la tradition de la Commedia Dell’arte. Pour résumer, Checchina est sur le point de se marier avec Beppo mais leur union est suspendue à cause d’un racontar qui court à son sujet et selon lequel elle ne serait pas la fille de son père, Patron Toni. L’intrigue oscille entre jalousies, doutes, perfidie, et la modernité que le texte reflète nous renvoie tous à nos petits travers. Mais jusqu’au bout le doute plane, Checchina et Beppo pourront-ils finalement se marier ?87F3A4B1-D0AA-48D5-8F0A-0D290FEDE094

Vous êtes tenus en haleine n’est-ce pas ? Si c’est le cas vous serez heureux que j’en vienne au fait. Après une première représentation dans le cadre du Festeenval de Gardanne qui nous a valu de recevoir le prix « Coup de cœur » du jury, la prochaine étape sera notre participation au Festival 3 jours et Plus, le vendredi 16 juin à 21h30 à l’Amphithéâtre de la Verrière à Aix-en-Provence. Cette fois-ci il n’y a pas d’enjeu, juste la concrétisation de ces mois de travail et la satisfaction de monter sur scène.

Alors je vous invite à venir nous voir que vous soyez jeune, vieux, étudiant, poissonnier, ou iridologue (j’ai récemment appris de quoi il s’agissait et je tenais à le placer quelque part, ). L’entrée est gratuite pour tous et le spectacle accessible à tout le monde, il suffit juste de réserver sur le site du théâtre Antoine Vitez : theatre-vitez.com. Si toutefois la pièce que nous jouons ne suscite pas votre intérêt bien que je vous garantisse de passer un bon moment à rire, le festival se déroule depuis le 26 mai et jusqu’au 16 juin et présente des 18156747_749858631858826_2097586901726789263_opièces très variées pour tous les goûts.

Enfin, pour les étudiants qui seraient intéressés par l’idée de faire partie d’un atelier dès l’année prochaine, que vous soyez amateur ou comédien reconnu vous êtes les bienvenus.

Au risque de manquer d’objectivité, j’ai rencontré de vrais amis dans le cadre de cet atelier, des personnes fabuleuses qui me sont chères aujourd’hui et je vous souhaite non seulement de vous révéler une passion un jour ou l’autre, mais en plus d’être entouré de si belles personnes dans son exercice. Par ailleurs cela m’a permis d’additionner un demi-point non négligeable à la moyenne de mon second semestre et je le mentionne délibérément avec détachement pour ne pas paraître vénale. Dans tous les cas, je serais très heureuse de voir que j’ai réussi à vous transmettre mon enthousiasme et à vous donner envie de toucher du doigt cette pratique.

J’avais fait la promesse d’essayer d’être brève, vous constaterez que c’est un échec cuisant. J’espère pour autant ne pas vous avoir déçus et que vous serez heureux de lire mes prochaines aventures littéraires.

A très vite,

Claire.

 

instag

facebook