Lise la dénicheuse

Lise la dénicheuse

Ça flane

L’Aix qui bouge #2 : un pas en avant, un pas en arrière… La Marche des Rois !

Marche des Rois 2018Toutes les générations sont représentées dans la parade de la Marche des Rois

14h15. Je remonte le Cours Mirabeau à toute vitesse. Les aurais-je ratés ? Encore ?

Le temps est morose, les passants qui déambulent aussi. Je m’attendais à plus de foule, pour ce premier week-end des soldes. Bah, peu importe. Où sont-ils ? Place des Prêcheurs, puis rue Thiers, puis rue Tournefort, Cours Mirabeau, rue Paul Doumer, rue Espariat, rue Aude, rue Maréchal Foch, Hôtel de Ville et enfin rue Gaston de Saporta, jusqu’à la cathédrale Saint Sauveur, pour la célébration, à 16 heures. Où, sur cet itinéraire, peuvent ils bien être ? Encore à la place des Prêcheurs ? Le départ était pourtant prévu pour 14 heures ? Dans la rue Espariat ? A la place de la mairie ? Non, pas déjà. Par où les chercher ?

Alors que je songe que c’est peine perdue et qu’il vaudrait mieux que je rebrousse chemin, je note que des personnes âgées et quelques familles sont assises sur les bancs qui bordent le Cours Mirabeau. Elles semblent dans l’attente. Oui, peut-être…

Il n’y a pas de petits cacas sur  la route aussi, me note t-on à l’oreille. S’ils étaient passés, on en verrait les traces. C’est que ca doit être bon.

C’est vrai. Ouf. Cette année, je ne les ai pas ratés.

Qui ça ? Je ne vous l’ai pas dit ? Mais les rois mages et leur cortège, bien sûr ! Nous sommes le dimanche 14 janvier 2018, soit le deuxième dimanche de l’année. Et, fidèle à sa tradition, comme chaque année, Aix accueille sa « Marche des Rois ».

Ça flane

L’Aix qui bouge #1 : Encrons nous pour aider

Salon KarboneLe très bel accueil du Karbone Tattoo Studio
Le salon Karbone, à Éguilles
Le salon Karbone, à Éguilles

Une fois n’est pas coutume un dimanche matin, nous sortons d’Aix-en-Provence. Nous longeons le parc St-Mitre, nous prenons les petites routes bordées d’arbres verdoyants, et nous roulons, seuls, en direction du joli village d’Éguilles. Il est 10 heures du matin, les rues sont désertes, le vent balaie les fontaines d’eau, tous les habitants du village semblent regroupés devant la boulangerie en ce premier week-end de l’année.

Un peu plus loin, une centaine de mètres à peine, des petites abeilles s’activent. Elles se préparent à butiner les peaux de courageux venus se faire tatouer au profit d’une association de protection animale. Bientôt, ce sera mon tour. En moi, un mélange d’appréhension et d’excitation. Mais, surtout, la sensation d’avoir une chance unique de pouvoir lier deux modes de vie qui me sont chers : l’art du tatouage et la protection animale. Agréable sentiment que celui de se faire plaisir tout en faisant une bonne action !

Bienvenue à S’encrer pour aider, organisé par le studio Karbone Tattoo