La rédaction

La rédaction

Une ruelle oubliée, ou plus loin, un coin de Provence à faire briller... J'aime profondément Aix en Provence et la région. Suivez-moi dans mes bonnes adresses et surprises en Pays d'Aix ! Rédac chef de cette fabuleuse aventure et fondateur du site en septembre 2016 ! Par ailleurs, je propose des services en communication digitale originale pour les commerçants et professionnels du tourisme en Pays d'Aix : www.monroadtripenprovence.fr (Community management / Ecriture "sensorielle" / Atelier de réseaux sociaux 2018, département 13, 84, 04)

Non classé

Samedi 26 mai 10h00 : lancement du coffre aux trésors en live facebook !

lachasse

Un coffre vide caché dans Aix. C’est le point de départ d’une palpitante aventure interactive qui va nous amener au cœur de notre ville.

Le Concept : débusquer le coffre en 2h chrono !

Une équipe de 3 à 5 jeunes candidats aixois se lancent à la recherche du coffre. Ils sont aidés d’indices pour y parvenir. La petite saveur particulière, c’est que leur chasse aux trésors est retransmise en direct sur le facebook d’Il Court Mirabeau. Vous pourrez donc jouer en temps réel avec nous, et peut-être rejoindre une prochaine session dans le monde réel à nos côtés.  

10h00 Démarrage du Live, les candidats doivent réaliser un premier défi dans un lieu mystère !

Avant de partir à la chasse au coffre, l’équipe doit réaliser un défi avant 11h00 dans un lieu d’Aix à trouver.

Pour réussir ils ont en leur possession dès le début du jeu une énigme et quelques indices (carte, photos…). A eux de choisir la bonne stratégie : se séparer, glaner des renseignements, se fier à certains indices. Une seule contrainte : ils ne peuvent pas suivre en live leur propre émission (certains internautes pourront être plus fortiches qu’eux) !

  • Si le défi est réalisé avec brio avant 11h00, l’équipe reçoit 5 mots codes qui leur serviront à trouver l’emplacement du coffre. Ils pourront dès lors s’y lancer…
  • Si à 11h00, le défi n’est pas réussi, mais que l’équipe se trouve à moins de 200m à la ronde du lieu où aurait dû être réalisé le défi : 4 mots codes pour trouver l’emplacement du coffre.
  • Si à 11h00, le défi n’est pas réalisé, et que l’équipe se trouve à plus de 200m à la ronde du lieu où aurait dû être réalisé le défi : 3 mots codes pour trouver l’emplacement du coffre.

ELMG-ep4-2

Avant 12h00 Objectif : débusquer le coffre grâce aux mots codes !

L’objectif : les candidats devront trouver avant les 2h de temps imparti ce fameux coffre. Et si possible, même avant, pour être les « plus rapides ». Un classement de rapidité sera établi au fil de la saison. L’équipe qui aura été la plus rapide de la saison gagnera un petit cadeau ! (Qu’on est en train de mijoter)

Date des émissions de la saison 2 :

Samedi 26 mai [Retransmis en live de 10h-12h] : Candidats confirmés : Kévin, Julia, Guillaume, Anthony

Samedi 2 juin [Retransmis en live de 10h-12h ou 14h-16h] : Candidats confirmés : Lise, Chloé, Charlotte, Gaétan

Samedi 9 juin [Retransmis en live de 10h-12h] : Candidats confirmés : Inscriptions aux candidatures en MP fb

Contrainte : le parcours se fait à pied. Impossible de courir (n’allons pas créer de mouvement de foule dans notre paisible ville). Impossible de se séparer dans la deuxième partie du jeu (au moment des mots codes).

Actu

Il Court Mirabeau recrute 5 plumes pour la rentrée 2018-2019 : candidatures ouvertes jusqu’au 15 juin 2018

recrut

Vous avez envie de rejoindre la rédaction pétillante d’un blog lu chaque mois, à notre plus grand étonnement, par + de 30 000 lecteurs et 4200 abonnés facebook ? On ouvre les portes à 5 plumes bénévoles pour la rentrée 2018…

Qui peut postuler ? 
Des étudiants bénévoles (toutes filières) qui ont un goût prononcé pour l’écriture, une personnalité atypique et l’envie de partager de belles adresses aixoises, des flâneries ou des billets d’humeurs.
Sur Aix entre Août et Décembre 2018…

Compétences
Une belle écriture, orthographe maîtrisée
Utilisation des outils basiques de facebook, instagram (voire Snapchat)
Curiosité et joie de vivre et être sur Aix (si ça c’est pas de la compétence)

Combien de temps ?
On part sur 4 mois minimum, fin août à fin décembre.
1 à 2 articles par mois. De 3h à 7h de dispos par mois suffisent 🙂

Quels genres d’articles seront à écrire ?
On débriefe ensemble en amont de vos préférences (notre salle de rédaction est virtuelle, confortablement nichée sur un groupe facebook). L’éventail de possibilités d’articles est assez éclectique : interviews, papiers d’ambiance, actualité, billets d’humeurs, tests de bonnes adresses… : voir le style d’article sur www.ilcourtmirabeau.fr

Nous recherchons tout de même en priorité, des étudiants qui aimeraient traiter de l’art, du cinéma, des bonnes adresses aixoises et du milieu associatif. Si vous faîtes partie d’une autre catégorie, vous pouvez tout de même tenter votre chance avec plaisir.

Ce que ça vous apporte
 Une ligne plutôt réjouissante sur votre CV
 Être lu(e) jusqu’à parfois 10 000 personnes par mois (le record est à + de 206 000 pour un article…)
 L’arrivée dans un groupe qui met en lumière de façon positive Aix en Provence et ses alentours.

Comment postuler ?

Vous avez jusqu’au 15 juin 2018 pour nous envoyer à l’adresse suivante gregorycdr@hotmail.fr ou par MP Facebook votre candidature.

En nous contactant, vous faîtes parvenir un petit texte sur le thème suivant « Ce que j’aime à Aix », idéal pour mettre en avant votre créativité et pour qu’on découvre votre petit style sympathique.

Nous vous recontacterons dans la foulée après lecture du petit texte.

A bientôt !

Actu

Finie la pluie, voilà l’été à Aix ! Le premier gros pic de chaleur attendu pour…

aix25

Ce n’est un secret de polichinelle pour personne : Aix en Provence connaît un temps bien maussade depuis fin avril. Les épisodes orageux qui se succèdent vont pourtant laisser place à un temps estival dès jeudi 24 mai. Il Court Mirabeau fait le point pour vous.

Vers une fin de semaine pleinement estivale !

Les températures vont remonter en flèche dès jeudi 24 mai sur le Cours Mirabeau : on attend notamment 27°c jeudi, 28°c vendredi et des pointes à 30°c dès samedi dans le Pays d’Aix. Côté ciel, les éclaircies seront de mises. Côté bonnes adresses, on vous a préparé plein d’idées de restaurants à tester.

La semaine du 27 mai au 03 juin est encore incertaine : poursuite d’un temps très doux avec peut être davantage de nuages. Pour l’heure, la fiabilité est mauvaise. Profitons bien de l’été avant l’heure des prochains jours.

ActuAgendaÇa flane

Aix : découvrez l’événement assez bluffant qui se prépare au Parc Jourdan ce weekend…

DSC01592

Du 17 au 21 mai 2018, le Parc Jourdan accueille en fin de semaine le Smart ! Il s’agit d’un « musée à ciel ouvert » avec la présence de 200 artistes, créateurs, sculpteurs, plasticiens et une vingtaine de galeries.

Au menu des animations, nous sommes particulièrement intrigués par une installation botanico-acoustique nommée Akousmaflore : elle mettra en scène des vraies plantes qui chanteront quand vous les frôlerez. Original, artistique et décalé. L’entrée est à 10€ (gratuit pour les moins de 12 ans)… 25 000 visiteurs sont attendus.

evt

Voici les horaires :

Jeudi 17 Mai 2018 (10h-23h) – Nocturne Soirée de Vernissage
Vendredi 18 Mai 2018 (10h-20h)
Samedi 19 Mai 2018 (10h-21h)
Dimanche 20 Mai (10h-20h)
Lundi 21 Mai (10h-18 h) (Pentecôte Jour férié)
Plus de renseignements sur  www.salonsmart-aix.com

Actu

Il Court Mirabeau, y-aura-t-il une troisième saison du blog en 2018-2019 ?

m

Vous êtes une petite flopée à nous demander si le blog continuera en septembre pour une troisième saison ! Et la réponse est…

OUI 🙂

Saison 3 : davantage de lives et de portraits

La saison 1 du blog était portée sur les flâneries et les conseils du « bien vivre » aixois. La saison 2 a misé sur les bonnes adresses et l’actualité positive. Pour la saison 3, on continuera de mixer le trio « Actu, adresses et surprises » en y instillant quelques nouveautés : des portaits de personnalités aixoises et davantage de lives sur facebook et instagram. Snapchat devrait également compléter notre vitrine réseaux sociaux. Vous êtes désormais plus de 4800 à nous suivre sur l’ensemble des supports. C’est inespéré et c’est pour vous qu’on continuera !

Les candidatures d’ores et déjà ouvertes

Vous pouvez d’ores et déjà envoyer vos candidatures pour la rentrée de septembre ! Il vous suffit d’être étudiant, ou jeune actif, d’apprécier l’écriture, et d’être libre quelques heures par mois pour rédiger un ou deux articles.

Nous misons surtout sur des personnalités atypiques, qui ont une vraie plume et une passion pour un thème en particulier (arts, sports, épicurisme, actualité…).

Pour porter vos candidatures, ça se passe en MP facebook d’ici le 30 juin !

Rue du miam

« 50 restos préférés des aixois d’Il Court Mirabeau 2018 » ! Et le grand gagnant est…

concours

Amis aixois, avec vos petites mains, vos papilles digitales (et vos souvenirs gourmands), vous avez mentionné 50 restaurants aixois sur nos réseaux sociaux. C’est donc vous qui avez sélectionné avec soin vos adresses favorites. Jusqu’au vendredi 20 avril 17h, vous avez voté pour le resto qui finira n°1 de ce classement !

Voici le résultat sur 584 votants ! Et merci tout plein pour les tonnes de messages chaleureux que nous avons reçus (on ne s’attendait pas à ça) ! Félicitations au Tuyau qui a fait notamment une belle campagne instagram !

12

Jean Yves le Prof

Aix en Provence : est-elle encore aussi envoûtante que par le passé ?

aix25

Chaque mois, Jean Yves Naudet, le prof aux 80 000 étudiants d’Aix en Provence, revient pour nous sur les grandes lignes historiques et estudiantines d’Aix en Provence. Une madeleine de Proust remise au goût du jour. Saison 2 Episode 8.

Poursuivons notre voyage dans « le merveilleux aixois » en compagnie de Marcelle Chirac. Après avoir vu le rôle des personnages historiques, pour forger « l’âme d’Aix », cherchons les raisons qui provoquent cet « envoutement » car, comme l’écrit Emile Henriot dans « Le diable à l’hôtel » : « Oui, cette ville a quelque chose d’ensorcelant et dispense un charme ». Ce mot de « charme », nous explique Marcelle Chirac, « revient sans cesse sous la plume de la plupart des romanciers et des poètes qui évoquent Aix ». Elle va jusqu’à dire que, statistiquement, chez de nombreux auteurs, c’est le mot qui revient le plus souvent !

Emile Henriot emploie le mot à toutes les pages du « Diable à l’hôtel ». « J’errais depuis à peine une heure par la ville, j’en subissais déjà le charme. Aix est charmante, me disais-je, je suis charmé. Ce mot de charme, en quelque sens qu’on le retourne ou qu’on le prenne est bien celui qui convient à exprimer le plus justement l’action d’Aix sur le passant. (…) Ce charme auquel nul…ne peut échapper ». « Ville captivante » ajoute-t-il dans un autre écrit. Les éléments de ce charme sont, pour Marcelle Chirac, « Lumière, soleil, vieilles pierres. Noblesse, distinction. Souvenirs, ombres du temps passé. Spectacles démodés, étranges, voire fantastiques-et, quelquefois, vieux fous, croisés dans les rues- se trouvent réunis ici comme pour créer un univers enchanté. Culte enfin rendu aux lettres et aux arts. Animation et jeunesse de la ville estudiantine. Bonhommie de l’Aixois ».

Parmi les mystérieux attraits d’Aix, il y a, prétend Emile Henriot, le bruit « envoutant » de l’eau qui jamais « ne se lasse de chanter sa chanson légère ». Et il ajoute « C’est un sortilège. Impossible de quitter cette ville ». Charme que les Aixois subissent sans le savoir, comme l’air qu’on respire, tandis que, pour Edmond Jaloux, le voyageur, lui, regrette de ne pouvoir vivre toujours, « dans ce refuge complet, ce coin secret que l’on ne voudrait plus quitter ». J-L. Vaudoyer, ce « Parisien de Paris » choisira Aix pour s’y installer, retrouvant la nature qui exerce son attrait « sur tout esprit cultivé » dans « la seule province de France qui se prête à être interprétée si fraternellement par quelqu’un d’étranger à son terroir ».

Francis Carco, dans « Instincts » décrit le Cours aux dernières lueurs du jour : « Les platanes, troués de soleil, s’immobilisent dans le soir. Rien ne bouge. La ville se recueille. Le café lui-même dispose à ces méditations. (…). Il ne faut plus bouger ; il ne faut plus remuer seulement la main. Il ne faut même pas abaisser une paupière…On entend aussi les fontaines harmonieuses dans le soir. Une buée les enveloppe…Le crépuscule accuse maintenant la musicalité compliquée des lignes des formes, des attitudes…Voilà que tout s’efface dans les fumées, on a l’impression d’être noyé de songe…Nous sommes le soir et c’est nous qui nous dispersons avec chaque feuille lorsque, dans le chavirement dernier de la lumière à l’horizon, des cloches sur la ville sonnent l’Angélus ».

Tout le monde ne partage pas cet enthousiasme ; certains, surtout pendant la période de la belle endormie (19° et début 20°siècles), trouvent la ville languissante, tandis que quelques amoureux d’Aix sont plus critiques…pour ses habitants. Le poète Gasquet, amoureux d’Aix lui aussi, va jusqu’à écrire dans « Narcisse » : « Nous avons la ville à nos pieds. Qu’elle est belle ainsi, sans les bélîtres qui l’habitent. (…) Il suffit de négliger ses habitants pour que la ville devienne adorable ». Mais beaucoup sont loin d’être aussi sévères avec les Aixois de l’époque. Quant à Louis Bertrand, après avoir dans sa jeunesse été nommé professeur à Aix, en 1888, et trouvé que dans cette ville « il semble que les morts aient chassé les vivants », il changera radicalement d’avis trente ans après, en 1918 (Aix-la-ressuscitée in Le soleil du Midi) : « Aix est une des villes les plus originales de France. Nulle part en province, on ne trouve un pareil ensemble d’architectures classiques, ni de plus grand style, ni de plus de caractère. Je n’ai pas la prétention, en ces quelques pages, de décrire cette noble et charmante ville. Le sujet est ample et magnifique ».

La littérature n’est pas en reste. Ecoutons à nouveau Marcelle Chirac dans « Aix-en-Provence à travers la littérature française » : « Séduction donc de haute qualité, celle qui est exercée par Aix ! Amour fondé sur une similitude d’esprit, communion d’âme entre qui aime et l’objet aimé : promesse de fidélité que n’ont point trahie ceux des poètes et des romanciers qui lui ont donné leur cœur. Combien de personnages imaginaires qui, créés par ces romanciers, éprouvent à l’égard de la ville d’Aix sympathie, affection, tendresse et qui, parfois même, envoûtés par elle, se modèlent, en quelque sorte, sur la ville qui les fascine jusqu’à les faire se confondre avec elle ».

Toutes les générations sont représentées dans la parade de la Marche des Rois
Toutes les générations sont représentées dans la parade de la Marche des Rois

Dans « Fumées » Edmond Jaloux fait dire à Raymond de Bruys « J’adorais cette ville et je la haïssais » (il avait 20 ans). « J’adorais d’être belle, endormie et comme glacée dans un songe archaïque, mais je la haïssais aussi, parce que j’étais son prisonnier et que, tant que j’y végéterais ainsi, rien de romanesque, ni de sublime ne m’arriverait. ». Edmond jaloux souligne « l’influence délicieuse et néfaste de cette ville…où il faut devenir un poète ou un maniaque ». Ce qu’Emile Henriot dans « Le diable à l’hôtel » traduit autrement : « Et cette ville même n’est-elle pas un parfait exemple de la vertu qu’a la matière inanimée sur les cœurs et les sens des hommes ». Ainsi Aix joue ce rôle sur les Aixois réels aussi bien que sur les créations romanesques.

Marcel Provence, qui a consacré sa vie à La Provence et à Aix, écrit dans la préface de « la Flore des rues d’Aix » d’Emile Lèbre : « Vous connaissez la ville d’Aix. ; vous savez l’éclat triomphal de son ciel. Au printemps, pressé par le mistral, il prend une gravité bleue implacable et sereine ; j’ai la mauvaise habitude de trop le regarder en marchand. Dieu merci ! les rues d’Aix sont peu fréquentées et ni la diligence de Vauvenargues, ni le charreton du libraire Dragon ne m’ont encore renversé. Au dernier printemps, j’entrais dans la rue Cardinale, regardant les corniches des vieux hôtels qui semblaient porter, tendu à craquer, le velours somptueux du ciel ; c’était au mois d’avril ; autour de la fontaine des Quatre-Dauphins, les marronniers ouvraient des parasols qui portaient suspendus des chandeliers de fleurs roses, des lustres de fleurs blanches nacrées ; je regardais les hôtels, le ciel, les arbres fleuris ; je cherchais à deviner au-dessus des hautes branches la flèche de Saint-Jean-de Malte ».

Edmond Jaloux fait dire à Cordouan, dans « Fumées dans la campagne », traduisant son propre sentiment, « Il n’y a qu’un pays au monde, c’est le vieux royaume de Provence et dans ce royaume une seule ville est habitable, c’est Aix…partout ailleurs la vie est infernale ». Et dans « L’incertaine », il fait dire à Louis de Boisberthe : « J’aime cette ville. Toutes les fois que j’en suis sorti, je n’ai su que m’ennuyer ». Quant aux vieux aixois, il les décrit ainsi, à propos de leur cité « dorée » : « Ils raffolaient de ses souvenirs, de sa distinction, de sa tristesse, ils étaient fiers de se dire Aixois, comme certains de leurs ancêtres d’être appelés citoyens romains ».

Cela ne signifie pas que tous aiment Aix. Marcelle Chirac a son explication : « Aix est un de ces objets d’art que l’on aime ou que l’on déteste, sans plus de nuances. D’une riche et subtile personnalité, elle ne saurait être comprise et appréciée de tous ». Mais alors, dit-elle, qui sont les amateurs d’Aix ? D’abord les chimériques et les rêveurs, ceux qui voient derrière les objets plus qu’il n’y a. Les esprits flâneurs, ceux qui connaissent le prix du carpe diem, «les artistes ou les poètes qui trouvent à Aix matière à idéaliser et goûtent l’harmonie ». Car Aix « sera surtout appréciée en fonction du mirage qu’elle créée chez certains êtres ; pour ceux-là, Aix n’est pas morte. Ils la peuplent, à la Rousseau, d’êtres selon leur cœur. Malheur à qui vient vivre en la cité et ne sait voir derrière les pierres brunies d’une maison que tapisseries fanées ! ». Qui sont les amateurs d’Aix ? Edmond Jaloux a sa réponse : ce sont les « fervents de beauté » . D’ailleurs, pour J-L Vaudoyer, « il ne faut pas visiter Aix, mais y roder ».

. Marcelle Chirac conclue son chapitre sur l’envoutement aixois par une analyse plus psychologique : les amateurs d’Aix « sont en vérité des êtres à la recherche d’eux-mêmes, à travers ce que leur apportent l’art et la rêverie (…). Dans ces villes privilégiées, ils trouvent la réserve de beauté, de poésie, de solitude et de silence grâce auxquels l’édification du temple à soi-même, l’épanouissement secret du bosquet de Psyché, devient possible. Et les initiés projettent ainsi sur la ville, un amour qui n’est autre, peut-être, que le reflet d’eux-mêmes, du moins de leurs chimères ! ».

Mais chacun a son propre ressenti sur Aix ; la seule certitude, c’est que la ville ne laisse personne indifférent. Et vous? Etes-vous sensible au charme d’Aix ? Surement ! Mais pourquoi ? En quoi cette ville vous charme-t-elle ?

Non classé

Fac de lettres d’Aix bloquée : reports de partiels, AG… On fait le point grâce à vous !

uni

En ces périodes de partiels et de blocages, nous vous proposons des informations mises à jour sur le report des partiels, l’avancée des négociations et les bâtiments bloqués ou non.

Par ailleurs, nous comptons sur vous dans cet article interactif : dès que vous avez de nouvelles informations, envoyez nous un message en MP sur notre facebook, et on mettra à jour le feed de news.

18/04 : 10h56 PROCHAINE AG AURA LIEU CE JEUDI 19 AVRIL A 16h00

Elle aura lieu Amphi 6 ou Bâtiment principal. Elle portera sur la tenue du blocage ou non pour la suite des événements.

18/04 : 10h43 L’AMPHI GUYON DEBLOQUEE

Des partiels ont pu avoir lieu pour diverses filières.

18/04 : 10h32 LA BU EST FERMEE AUJOURDHUI…

Elle est réquisitionnée pour pouvoir passer des examens.

Non classé

Les 50 restos préférés des aixois d’Il court Mirabeau 2018

IMG_0780

Ils sont des centaines de restaurants à nous régaler continuellement dans notre belle ville aixoise. Les lecteurs en choisissent 50 sur les réseaux sociaux. Qui sera élu resto préféré des aixois d’Il Court Mirabeau 2018 ?

Jusqu’au 6 avril : on vous demande en commentaires facebook et instagram, quels sont vos restos préférés d’Aix.

A partir du 6 avril : le bulletin de votes est ouvert avec les 50 premiers restaurants en lice choisis par les commentaires !

Que gagne le restaurant qui finira premier des votes ? Un bon petit coup de promo ! Et un autocollant A4 à accoler à sa vitrine (pour les 3 premiers). Les 47 autres établissements pourront recevoir leur classement numéroté en jpg sur simple demande (pour vos réseaux sociaux).

trois

deux

un

insta