La rédaction

La rédaction

Une ruelle oubliée, ou plus loin, un coin de Provence à faire briller... J'aime profondément Aix en Provence et la région. Suivez-moi dans mes bonnes adresses et surprises en Pays d'Aix ! Rédac chef de cette fabuleuse aventure et fondateur du site en septembre 2016 ! Par ailleurs, je propose des services en communication digitale originale pour les commerçants et professionnels du tourisme en Pays d'Aix : www.monroadtripenprovence.fr (Community management / Ecriture "sensorielle" / Atelier de réseaux sociaux 2018, département 13, 84, 04)

Ça surprendJean Yves le Prof

Paul Cézanne, ce surprenant élève de la fac de droit !

mwm01484

Billet de Jean Yves Naudet, consultant et invité sur ICM. « Jean Yves le prof », c’est votre nouvelle chronique mensuelle qui met en lumière la jeunesse aixoise à travers l’histoire, car finalement, les époques changent mais les passerelles entre les générations demeurent intactes. Pour ce premier numéro, découvrez la vie étudiante de Paul Cézanne qui à l’époque, appréciait autant la Fac de Droit que ce qu’un téléspectateur d’Arte apprécie aujourd’hui Touche pas A Mon Poste…

La Faculté de droit d’Aix est célèbre pour avoir formé d’éminents juristes, de Portalis à René Cassin, mais aussi des personnages importants, comme le Président de la République Adolphe Thiers ou encore Frédéric Mistral, le chantre de la Provence et de la langue provençale. D’autres ont suivi des études de droit « à reculons » : c’est le cas de Paul Cézanne, qui a dû s’inscrire à la fac de droit en 1858 sur les injonctions de son père, chapelier puis banquier, et qui y passa quelques semestres !

Son ami, connu au collègue Bourbon (l’actuel collège Mignet), Emile Zola, lui conseilla de choisir entre la peinture et le droit et il lui écrit en 1860 : «Si j’étais à ta place, je voudrais avoir le mot, risquer le tout pour le tout, ne pas flotter vaguement entre deux avenirs si différents, l’atelier et le barreau. Je te plains, car tu dois souffrir de cette incertitude et ce serait pour moi un nouveau motif pour déchirer le voile ; une chose ou l’autre, sois véritablement avocat, ou bien soit véritablement artiste ; mais ne reste pas un être sans nom, portant une toge salie de peinture » (1). Cézanne n’a pas hésité longtemps, mais, avant d’abandonner la fac de droit, il a quand même passé (et réussi) quelques examens, comme il le raconte en 1859 à Zola :

Mon cher, si je suis tardif

A te donner en rime en if

Le résultat définitif

Sur l’examen rébarbatif

Dont le souci m’était très vif

Dès 1858, Cézanne écrit à son ami Zola un poème où il exprime son peu d’enthousiasme pour le droit :

Hélas, j’ai pris du Droit la route tortueuse.

– J’ai pris, n’est pas le mot, de prendre on m’a forcé !

Le Droit, l’horrible Droit d’ambages enlacé

Rendra pendant trois ans mon existence affreuse !

Et un peu plus loin, à propos de « ce misérable Droit »

O Droit, qui t’enfanta, quelle cervelle informe

Créa, pour mon malheur, le Digeste difforme ?

Et ce code incongru, que n’est-il demeuré

Durant un siècle encore dans la France ignoré ?

Quelle étrange fureur, quelle bêtise et quelle

Folie avait troublé la tremblante cervelle,

O piètre Justinien des Pandectes fauteur,

Et du Corpus juris impudent rédacteur ?

N’était-ce pas assez qu’Horace et que Virgile,

Que Tacite et Lucain, d’un texte difficile

Vinssent, durant huit ans, nous présenter l’horreur,

Sans t’ajouter à eux, causes de mon malheur !

S’il existe un enfer, et qu’une place y reste

Dieu du ciel, plongez-y le Gérant du Digeste !

En 1859, il n‘est pas plus passionné par le droit, et l’écrit encore à Zola :

Mon rêve évanoui, vient la réalité

Qui me trouve gisant, le cœur tout attristé,

Et je vois devant moi se dresser un fantôme

Horrible, monstrueux, c’est le DROIT qu’on le nomme.

Il est clair, même si les Aixois ne l’ont pas immédiatement compris, que Cézanne a bien fait de suivre les conseils de Zola et d’abandonner le droit pour la peinture. S’il se trouve encore quelques étudiants aixois qui ont choisi le droit sur injonction de leurs parents, peut-être découvriront-ils du bonheur dans cette discipline, il y en a de nombreux exemples ; mais s’ils réalisent que le droit n’est pas fait pour eux, qu’ils se disent que, si l’on peut parfaitement réussir dans le droit (merci Portalis), on peut aussi parfaitement réussir hors du droit (merci Cézanne) ! Et comme la Faculté de droit d’Aix n’est pas rancunière, elle a même choisi, pendant des années, d’appartenir à un établissement qui s’appelait…l’Université Paul Cézanne !

(1) Les extraits des lettres de Cézanne et Zola viennent de l’ouvrage de John Rewald, « Paul Cézanne- Correspondance » paru chez Grasset.

Papier mijoté par Jean-Yves Naudet, le prof aux 80 000 étudiants sur Aix en Provence !

Ça surprendL'attrape-rêves

Ouverture d’une station de ski sur la Sainte Victoire

skiii

Amis d’Il Court Mirabeau, découvrez « L’attrape-rêves », des fictions surréalistes sur Aix en Provence tous les deux mois. Imaginons notre ville sous d’autres perspectives ! 

Matin. Fin septembre. Le soleil de l’Est se fait curieusement attendre. La lumière du jour n’arrive pas bien encore à nimber mon petit appartement de la Place des Cardeurs. Pourtant, il est déjà 9h24 et le bulletin météo de la veille a annoncé un temps d’été indien idéal. Qu’est ce qui peut bien cacher le soleil ? Une éclipse solaire imprévue ? Un orage sur le Var qui joue les troubles-fêtes ? Étonné par l’absence de clarté, je décide alors de grimper sur les toits pour contempler le paysage. Le choc de ma vie.

Flippant. Déconcertant. Déboussolant. La muse de Paul Cézanne venait dans la nuit de se muer en Mont Blanc ! A vue d’œil, la Sainte Victoire qui me fait face paraît cinq fois plus haute !

83649605_o

Ni une ni deux, je prends ma voiture garée à Bellegarde (par chance, les prix n’avaient pas quintuplé eux aussi dans la nuit) et je mets les voiles vers le parc de Roquehautes pour voir cet événement géologique de plus près.

En empruntant la petite route du Tholonet, des dizaines de fourgons font le même chemin que moi. Ils portent des logos bien connus des français. BFM TV, LCI, France Info, Maritima, La Provence… Tous se précipitent vers celle qui venait de devenir la plus haute montagne française en l’espace de quelques heures. Personne ne comprenait cette terrifiante métamorphose. A 150 ans près, Paul Cézanne aurait eu besoin de 5 fois plus de pinceaux.

Sur place, des milliers de badauds !

Arrivé sur place, j’assiste à quelque chose de totalement surréaliste. Des gardes forestiers du coin, des hauts représentants locaux, des parapentistes en tenue et des randonneurs du dimanche forment un public hétéroclite et étrange. Les reporters font leur duplex face à des falaises devenues impraticables. Tous ont les yeux rivés sur la montagne. La Croix est quant à elle perdue dans les brumes. Le mystère reste entier sur l’origine du morphing. Christina Cordula, la papesse du relooking sur M6, déclinera plus tard toute responsabilité.

Puis chacun s’habitue…

Quelques années plus tard, la Sainte Victoire du haut de ses 5011 mètres avait profondément bouleversé l’économie du Pays d’Aix. Pas moins de 3 stations de ski se partageaient sans vergogne le relief. Pourrières 2000 proposait aux varois de fouler les pistes à moins d’une heure de Toulon. Saint Marc et Vauvenargues, deux villages autrefois tranquilles, avaient pris leurs aises vers les sommets. Par temps clair, la moitié de la France était visible en haut des pistes. Le chocolat chaud aux calissons se dégustait dans les restaurants d’altitude. Les beaux jours venus, les marmottes chassaient les cigales à travers les bouquets de thym et d’edelweiss. Kungs, le groupe aixois très couru dans les années 2010, avait quant à lui pris ses quartiers d’été au Prieuré flanqué à 4700 mètres, avec des masques à oxygène pour le public. Un étrange manège.

Les flâneurs du Cours Mirabeau avaient eux aussi pris l’habitude de troquer les habits à la mode pour les combinaisons de ski dès la fin décembre. Il se tramait même qu’un immense pont suspendu en verre pourrait bientôt relier le géant Pic des Mouches au tout petit Luberon, « une escapade sans danger et champêtre » suivant les promoteurs. Mais bien sûr.

Sortons de l’attrape rêves. Je tiens à préciser que ma seule addiction pour écrire cet article a été la bonne vieille imagination.

Et vous les amis, si demain la Sainte Victoire faisait une poussée de croissance, ça vous ferait quoi ? 

Aix En GifÇa surprend

Aix En Gif, bal des arts et petits tracas autoroutiers

giphy

Quand on se balade dans Aix, des images nous viennent en tête. Découvrez le premier numéro d’Aix en Gif… Une rubrique à retrouver tous les 1er du mois !

Ta réaction…

Quand ta copine a enfin trouvé sa robe du Bal des Arts

The Bachelor Australia happy excited the bachelor thebachelorau

Quand tu découvres le prix d’un T2 au centre d’Aix quand tu es étudiant

the big bang theory big bang theory sheldon cooper tbbt bbt

Quand on t’annonce qu’il va pleuvoir pour la première fois depuis 6 mois

tv french arthur kaamelott french tv

Quand un nouvel arrivant s’essaye à l’accent du Sud

tv moustache tpmp touche pas mon poste cyril hanouna

Quand tu prends ton temps d’aller au Restau U des Gazelles pendant ta demie heure de pause

Radical

Quand tu réalises le temps que tu vas mettre pour rejoindre Marseille pendant les heures de pointe

 

Ça flaneÇa se débrouille

Week-end autour d’Aix en septembre : 3 lieux atypiques à petits prix !

colorado6

Le mois de septembre sur Aix, c’est environ 28°c en journée. De quoi profiter de coins très atypiques aux alentours sans se ruiner. Nous sommes très heureux de vous en partager quelques – uns que vous connaissez sûrement. Cap vers 3 pépites.

1 – L’Aqueduc de Roquefavour, jeux d’arcade à ciel ouvert

Pour en prendre plein les yeux, j’ai pour habitude d’aller avec mes potes à l’Aqueduc. Il est à ce jour le plus grand (en pierre) du monde et culmine à 83 mètres au dessus de la Vallée de l’Arc à Ventabren sur 375 mètres de long. Au menu, pique nique au bord de la rivière les soirs d’été indien, et la sensation d’être tout petit face à cet édifice impressionnant.

Aqueduc_de_Roquefavour_vu_de_la_prairie_au_Nord_Est

Distance : 16mn d’Aix en Provence (direction Ventabren, Ouest d’Aix)

onrec3


2 – Le Barrage de Bimont, une Victoire des « bleus »

Depuis 1952, 57 ans avant l’arrivée d’Il Court Mirabeau dans les foyers modernes (mais bien sûr…), une étendue d’eau turquoise s’alanguit au pied de la Sainte Victoire. Le bleu a donné rendez-vous à la coqueluche de Paul Cézanne. La légende raconte même que sans ce barrage aujourd’hui, Aix serait submergée !

Parking gratuit et vue imprenable au rendez-vous ! Vous allez vous régaler.

Distance : 8mn d’Aix en Provence (direction Saint Marc Jaumegarde au Nord-Est d’Aix)

14053945_290904641269526_8657493947339154398_n


3 – Roussillon, au paradis des rouges « gorges »

Virevoltons vers le Nord. Au-delà du Luberon se dresse un village aux couleurs irréelles, au milieu des pins d’Alep. L’ocre entre en scène au détour des venelles et terrasses tintinnabulantes (merci pour ce mot imprononçable, mais je vous en prie).

Cette année, les parkings sont gratuits à partir du 16 novembre.

Le Vaucluse, voisin des terres aixoises, regorge de petits villages hors du temps.

Distance : 56mn d’Aix en Provence (par le Luberon / Bonnieux)

onrec35

colorado4 colorado1