La rédaction

La rédaction

Une ruelle oubliée, ou plus loin, un coin de Provence à faire briller... J'aime profondément Aix en Provence et la région. Suivez-moi dans mes bonnes adresses et surprises en Pays d'Aix ! Rédac chef de cette fabuleuse aventure et fondateur du site en septembre 2016 ! Par ailleurs, je propose des services en communication digitale originale pour les commerçants et professionnels du tourisme en Pays d'Aix : www.monroadtripenprovence.fr (Community management / Ecriture "sensorielle" / Atelier de réseaux sociaux 2018, département 13, 84, 04)

Ça se débrouille

14 astuces quand on s’installe à Aix (et en Provence)

1979629_10152254372334455_819693832_n

Débarquer en septembre à Aix (et en Provence) pour la première fois, c’est un peu comme évoluer dans une émission de Frédéric Lopez en terre inconnue. Alors voici un petit guide pour s’intégrer le mieux possible à la vie aixoise et provençale OKLM. (Ils veulent parler djeun’s en plus…)

o1. LA NUIT, TOUS LES CHATS SONT GRIS. On a publié au mois de septembre un premier zoom sur les bonnes adresses du soir et nocturnes (d’autres viendront au fil des mois, donc si vous n’y voyez pas encore votre QG préféré, ça viendra sauf si le resto ou le bar est régulièrement visité par Philippe Etchebest de Cauchemar en Cuisine).

o2. DES VERTES ET DES PAS MÛRES. La verdure est partout sur Aix. Mais dans quel parc se caler ? Nous avons mené notre petite enquête !

o3. LES REINES DU SHOPPING. Tout le centre ville et le périphérique regorgent de bonnes adresses que nous vous ferons découvrir petit à petit. Depuis quelques années déjà, les Allées Provençales proposent tout un éventail de commerces à deux pas de la Rotonde. Retrouvez les horaires.

o4. LES ROADS TRIPS A L’IMPROVISTE. Le weekend pour prendre l’air à petits prix, on vous propose 3 bons plans à moins d’1h d’Aix.

stevic5

o5. LES HICS. Pour les petites galères, urgences, tracas… Je vous propose cette page qui regroupe en un clic les numéros à appeler et les adresses indispensables en cas de soucis !

o6. ROULEZ JEUNESSE. Depuis 2015, la toute nouvelle gare routière d’Aix, avec son architecture digne d’un vaisseau d’Avatar propose davantage de liaisons (Caser un film de James Cameron dans un article : check). Consultez les horaires de bus.

o7. FACS EN TRAVAUX ! Pour suivre l’évolution des travaux à la Fac de Lettres et de Droit d’Aix notamment, c’est par ici !

o8. LA CULTURE C’EST COMME LA CONFITURE. L’Office de Tourisme d’Aix a publié un très bon article recensant les événements de l’automne.

o9. ON CRAINT DEGUN. Vous entendrez parfois à la terrasse d’un café, des mots un peu étranges. N’ayez crainte. ICM a déniché un petit dico provençal pour se faire à l’accent chantant ! Et on en profite pour saluer nos amis de Marseille (on adore en particulier un de leur blog). 

Ça testeLa mer à boire

Coco Bohème, thés d’ailleurs et infusion de rêves

bo

Avec Neva notre consultante marseillaise, nous avons profité d’un après-midi de fin d’été, pour tester le Coco Bohème au cœur des vieilles ruelles aixoises.

Bonne adresse en vue moussaillon ! Mettre un pied au Coco Bohème, c’est explorer une île de gourmandise propice à la détente.

C’est au 6 rue de la Paix que nous enterrons la hache de guerre avec le mot déprime. Dans une grande pièce souterraine, une bibliothèque hors du temps veille sur les  coussins pastels. Dans les recoins sous un éclairage tamisé, des petites tables dignes d’un décor d’Alice aux Pays des Merveilles attendent leurs hôtes du jour. Nous prenons place vers le fond de la voûte. Les serveurs ont le sourire, la 4G n’existe pas, comme pour mieux s’imprégner d’un moment hors du temps.

« On a beau boire son thé Rue de la Paix /// Se prélasser à l’ombre des théiers /// On se fait tous bohème /// Dès qu’on fait tomber les souliers »

cocoboheme

Venir au Coco Bohème, c’est aussi se perdre dans les intitulés poétiques qui virevoltent dans un tourbillon de promesses gourmandes. Le Thé des Amants et son subtil parfum de cannelle, gingembre et amande, ou le Thé des Moines Coquins font partie des rencontres du jour.

sl

Cap Vert, Bali, Chine, Costa Rica… les arômes abricots croisent les pétales de rose pâle, le marasquin ou les écorces d’orange. Plus loin, le Souvenir de Venise, un thé au citron meringué affronte le Souvenir de Saint Pétesbourg aux noisettes et châtaignes, sur le ring des gourmandises à boire.

Revenons sur Terre, il fait trop chaud pour une boisson fumante en cette fin d’été qui n’en finit pas, nous jetons notre dévolu sur des lassis au lait de soja. Un rêve absolu.

onrec4

Les petits + d’ICM : Retrouvez les soirées à thème du Coco Bohème en un clin d’oeil :

  • DIMANCHE SOIR : place aux jeux !
  • LUNDI SOIR : place aux soirées multilingues (anglais, japonais, allemand…) et fontaine de chocolat gratuite !
  • MARDI SOIR : place au quizz !
  • MERCREDI SOIR : place aux scènes ouvertes !
  • Les jours de pluie, les chocolats chauds sont à moitié prix !
  • Comptez un peu d’attente… mais ça fait le charme de l’établissement ! Ici on prend le temps 🙂
  • On se retrouve au 6 rue de la paix, à deux pas du Pavillon Vendôme et du Cours Sextius.
  • Et le facebook il est où ? Il est là !
Ça flane

Dans quel parc se caler à Aix ?

Bonjour ! Ici Greg, aixois depuis 27 printemps. Je me suis posé l’autre jour une question en démarrant ce blog : « est ce que je suis vraiment légitime pour parler de ma ville ? Est ce que ça ne paraît pas un peu prétentieux ? ».

Puis, errant dans mes interrogations, j’ai croisé le regard hagard de cette jeune étudiante néo-aixoise qui cherchait le Parc Jourdan en jouant à Pokémon Go. Elle semblait perdue. Je n’ai alors pas hésité une seconde… J’ai pris mon courage à deux mains : ayant une indifférence viscérale pour ce jeu sûrement très addictif, j’ai tourné les talons pour rentrer très vite chez moi (courageux). Et vous proposer cet article (trop aimable).

Sur Aix, on est assez gâté niveau « espaces verts ». Chacun est libre de voguer là où il le souhaite, toujours est-il que certains ont leurs préférences.

Les sportifs, on les croise plutôt du côté de la Torse à l’Est d’Aix. La proximité avec les enceintes sportives et l’environnement propice aux petites courses au fil de la rivière y sont pour beaucoup. Les familles sont également assez présentes surtout le midi en weekend. Perso, j’adore tellement les sons à peine stridents de certains enfants, que vous avez autant de chance de me croiser à la Torse un samedi que de voir le Wohoo improviser des soirées Cristalline.

Pour les adeptes du grand air et des grands espaces, à deux pas d’Aix, le parc de Roquehautes reste mon plus gros coup de cœur ! Je vous le conseille pour sa tranquillité, son immensité, blotti au pied de la Sainte Victoire.

ZGjU1UFPqsXEhDiCWuv_rLxW1uQ
La vue du parc de Roquehautes

Si vous souhaitez passer un après-midi plus bohème à dévorer des bouquins, je vous conseille plutôt le Parc Rambot à deux pas des Arts et Métiers.

Pour les romantiques, pensez à flâner autour du Pavillon Vendôme et son jardin tiré à quatre épingles, effet garanti !

Quant aux étudiants, on file du côté du Parc Jourdan, contemplant d’un œil amusé nos aînés provençaux qui se taquinent le cochonnet à la pétanque, en contrebas.

Je n’oublierai pas également le Parc Saint Mitre situé au Jas de Bouffan. Abritant une roseraie et un planétarium, ce lieu blotti entre des quartiers populaires et plus guindés réussit le tour de force de faire vivre en harmonie deux visages d’Aix. Les minots aiment s’amuser entre eux et il y règne une belle ambiance.

Quand je repense à cette étudiante, je me dis que quand même, elle aurait mieux fait de se connecter à Il Court Mirabeau cet après-midi. A défaut de pokémon, elle aurait pu peut être capturer son parc aixois. Car on en a tous un préféré. Et le vôtre ? 😉

Aix En Gif

Aix en gif #2, inscription à la fac et petites pluies d’automne

giphy-1

On est reparti pour un deuxième rendez-vous d’Aix en Gif, votre quotidien aixois revisité en images…

Quand tu aperçois une place de parking libre proche du centre ville !

disneyzootopia happy laughing joy sloth

Quand on te demande où tu as fini ta soirée aixoise jeudi soir

Quand tu apprends que tu restes sur Aix au moins une année supplémentaire !

fun party applause celebrate how i met your mother

Quand tu prends le volant sous les « petites » pluies d’automne en Provence

water leaving sinking malcom in the middle

Quand tu dois t’engager en voiture sur la Rotonde pendant les heures de pointe…

Quand tu démarres ton tout premier cours de l’année en amphi Guyon (et les autres aussi…)

cinema alone tom 500 days of summer

Quand tu vois au loin la foule le samedi sur les Allées Provençales

Quand tu te connectes à 8h pour faire ton emploi du temps de l’année à la fac, afin d’avoir les meilleurs créneaux…

computer office jim carrey working keyboard

Quand tu annonces à Obama qu’Aix en Gif reviendra le vendredi 7 octobre prochain à 19h00

Ou sa vraie réaction…

 

Ça flane

Ma parenthèse inattendue dans le Vaucluse…

14368737_303108963382427_5712842776621606188_n

14322609_10208630426051689_6674054257462038761_nFanny, notre blogueuse pétillante se sent comme un poisson dans l’eau en ville. Alors le jour où on lui annonce une virée surprise dans les petits villages du Vaucluse, le mélange s’annonce étonnant…

Une balade qui va nous aérer l’esprit en ce début d’automne un peu gris !

Départ à 10h50 de la Rotonde. Je quitte la ville pour la campagne. Je ne connais pas du tout ma destination. Il faut dire que Grégory, l’enfant du pays sait tenir les secrets. Une sensation d’adrénaline commence à crépiter dans mon esprit et au creux de mon ventre.

Les paysages défilent vers le Nord. Nous croisons en chemin Lourmarin et Bonnieux, deux villages du Luberon encore alanguis par la douceur estivale. Septembre est bien entamé mais le mercure s’entête à virevolter au delà des 30°c. Les kilomètres défilent et les paysages magiques s’enchaînent. Grégory me dit alors de fermer les yeux pour arriver au prochain panorama…

bonnieux
Bonnieux veille sur le Mont Ventoux perdu aux confins du Vaucluse
isle
L’Isle Sur Sorgue et ses roues moussues

Gordes, le village incontournable

Une légère brise souffle dans les oliviers ce jour-là… Encore quelques mètres à parcourir les yeux fermés et un panorama surprenant s’offre à moi. Un petit village se dresse fièrement sur sa colline et donne la curieuse impression d’être figé dans le temps.

Cyprès, maisons en pierre, strates de calcaire caractérisent ce hameau moyenâgeux du Vaucluse. Classé comme l’un des plus beaux villages de France, Gordes présente des maisons bâties à même le roc qui me donne le vertige. Un vertige intellectuel également car ce village semble regorger de mille et une légendes. Après quelques recherches sur internet, je découvre par exemple que Gordes était à l’époque gallo-romaine, un oppidum (fortification de type celtique aménagé en surplomb de manière à servir de refuge ou de lieux de rencontres selon ce fameux Larousse) dont la situation géographique était particulièrement stratégique en cas d’invasions ou de guerres.

gordeeeeeeeee

 

Je me plais à rêver qu’une véritable fresque historique s’est déroulée dans ce dédale de rues et tout particulièrement dans ce superbe château forteresse qui domine le village. Ayant pansé les plaies de multiples assauts lors des guerres de religion, de bombardements à la fin de la Deuxième Guerre mondiale ainsi que de sévères épidémies et de famines, Gordes montre aujourd’hui un visage protecteur et chaleureux.

C’est fou comme ici, le vertige et l’adrénaline peuvent si bien se marier…

Je ne suis apparemment pas la seule à être inspirée par ce décor médiéval ; le peintre Marc Chagall tomba sous le charme de Gordes peu avant le déclenchement de la Deuxième Guerre Mondiale et s’installa avec sa femme et sa fille dans une des maisons datant du XVIIe siècle abritant un moulin.

En résumé, un lieu emblématique du Vaucluse qui vaut le détour. Situé à seulement une heure d’Aix-en-Provence en voiture, le site offre une vue imprenable sur un des plus beaux villages de Provence. A ne rater sous aucun prétexte !

onrec4

Détour à l'Isle sur Sorgue, cours de langage des cygnes
Détour à l’Isle sur Sorgue, Grégory improvise un cours de langage des cygnes

Fontaine de Vaucluse : un havre de paix verdoyant

Après une longue marche le long de la route, l’air se fait plus frais en arrivant près de la rivière. Des groupes de touristes en tout genre s’acheminent vers la source, impatients. J’arrive devant ces bassins d’eau frémissante et je me trouve plongée au cœur d’une série fantastique. La lumière de cette fin de journée transperce les feuilles des arbres et un véritable tableau impressionniste s’offre au regard.

gordeeeeeeee1e

 

Un méli-mélo de verdure s’offre à moi. De la menthe, de l’émeraude et du jade éclaboussent les alentours. Les monts du Vaucluse en arrière-plan respirent la sérénité et s’érigent tels des menhirs pour délimiter ce havre de paix.

14407595_10208692492123302_1052882855_n

Ce recoin du Vaucluse déteint sur mon humeur et me rend nostalgique d’un été qui touche à sa fin. Ces bassins transpirent le spleen Baudelairien et il fait bon de s’y assoir pour méditer. Les bancs en pierre sur la rive semblent d’ailleurs prévus à cet effet. Le bruit du courant est apaisant, le niveau de l’eau est bas mais le spectacle reste unique à voir. Le temps s’est arrêté mais l’eau suit son cours. La Fontaine de Vaucluse est bel et bien un site exceptionnel à visiter en cette période de rentrée trépidante.

icm425

Les petits + d’#ICM :

  • Budget pour se rendre à Fontaine ou Gordes : en partant entre amis, vous pouvez vous en sortir pour 8€ par personne (pique nique, essence, parking gratuit hors saison…)
  • Par où on passe à partir d’Aix ? Direction A51 GAP / Sortie 12 Meyrargues, direction Pertuis > Lourmarin > Bonnieux. Après tout est indiqué !
  • La playlist qui va bien avec
  • Le glacier qui fait du bien en revenant (y compris en septembre et octobre !)
Ça surprendJean Yves le Prof

Paul Cézanne, ce surprenant élève de la fac de droit !

mwm01484

Billet de Jean Yves Naudet, consultant et invité sur ICM. « Jean Yves le prof », c’est votre nouvelle chronique mensuelle qui met en lumière la jeunesse aixoise à travers l’histoire, car finalement, les époques changent mais les passerelles entre les générations demeurent intactes. Pour ce premier numéro, découvrez la vie étudiante de Paul Cézanne qui à l’époque, appréciait autant la Fac de Droit que ce qu’un téléspectateur d’Arte apprécie aujourd’hui Touche pas A Mon Poste…

La Faculté de droit d’Aix est célèbre pour avoir formé d’éminents juristes, de Portalis à René Cassin, mais aussi des personnages importants, comme le Président de la République Adolphe Thiers ou encore Frédéric Mistral, le chantre de la Provence et de la langue provençale. D’autres ont suivi des études de droit « à reculons » : c’est le cas de Paul Cézanne, qui a dû s’inscrire à la fac de droit en 1858 sur les injonctions de son père, chapelier puis banquier, et qui y passa quelques semestres !

Son ami, connu au collègue Bourbon (l’actuel collège Mignet), Emile Zola, lui conseilla de choisir entre la peinture et le droit et il lui écrit en 1860 : «Si j’étais à ta place, je voudrais avoir le mot, risquer le tout pour le tout, ne pas flotter vaguement entre deux avenirs si différents, l’atelier et le barreau. Je te plains, car tu dois souffrir de cette incertitude et ce serait pour moi un nouveau motif pour déchirer le voile ; une chose ou l’autre, sois véritablement avocat, ou bien soit véritablement artiste ; mais ne reste pas un être sans nom, portant une toge salie de peinture » (1). Cézanne n’a pas hésité longtemps, mais, avant d’abandonner la fac de droit, il a quand même passé (et réussi) quelques examens, comme il le raconte en 1859 à Zola :

Mon cher, si je suis tardif

A te donner en rime en if

Le résultat définitif

Sur l’examen rébarbatif

Dont le souci m’était très vif

Dès 1858, Cézanne écrit à son ami Zola un poème où il exprime son peu d’enthousiasme pour le droit :

Hélas, j’ai pris du Droit la route tortueuse.

– J’ai pris, n’est pas le mot, de prendre on m’a forcé !

Le Droit, l’horrible Droit d’ambages enlacé

Rendra pendant trois ans mon existence affreuse !

Et un peu plus loin, à propos de « ce misérable Droit »

O Droit, qui t’enfanta, quelle cervelle informe

Créa, pour mon malheur, le Digeste difforme ?

Et ce code incongru, que n’est-il demeuré

Durant un siècle encore dans la France ignoré ?

Quelle étrange fureur, quelle bêtise et quelle

Folie avait troublé la tremblante cervelle,

O piètre Justinien des Pandectes fauteur,

Et du Corpus juris impudent rédacteur ?

N’était-ce pas assez qu’Horace et que Virgile,

Que Tacite et Lucain, d’un texte difficile

Vinssent, durant huit ans, nous présenter l’horreur,

Sans t’ajouter à eux, causes de mon malheur !

S’il existe un enfer, et qu’une place y reste

Dieu du ciel, plongez-y le Gérant du Digeste !

En 1859, il n‘est pas plus passionné par le droit, et l’écrit encore à Zola :

Mon rêve évanoui, vient la réalité

Qui me trouve gisant, le cœur tout attristé,

Et je vois devant moi se dresser un fantôme

Horrible, monstrueux, c’est le DROIT qu’on le nomme.

Il est clair, même si les Aixois ne l’ont pas immédiatement compris, que Cézanne a bien fait de suivre les conseils de Zola et d’abandonner le droit pour la peinture. S’il se trouve encore quelques étudiants aixois qui ont choisi le droit sur injonction de leurs parents, peut-être découvriront-ils du bonheur dans cette discipline, il y en a de nombreux exemples ; mais s’ils réalisent que le droit n’est pas fait pour eux, qu’ils se disent que, si l’on peut parfaitement réussir dans le droit (merci Portalis), on peut aussi parfaitement réussir hors du droit (merci Cézanne) ! Et comme la Faculté de droit d’Aix n’est pas rancunière, elle a même choisi, pendant des années, d’appartenir à un établissement qui s’appelait…l’Université Paul Cézanne !

(1) Les extraits des lettres de Cézanne et Zola viennent de l’ouvrage de John Rewald, « Paul Cézanne- Correspondance » paru chez Grasset.

Papier mijoté par Jean-Yves Naudet, le prof aux 80 000 étudiants sur Aix en Provence !

Ça surprendL'attrape-rêves

Ouverture d’une station de ski sur la Sainte Victoire

skiii

Amis d’Il Court Mirabeau, découvrez « L’attrape-rêves », des fictions surréalistes sur Aix en Provence tous les deux mois. Imaginons notre ville sous d’autres perspectives ! 

Matin. Fin septembre. Le soleil de l’Est se fait curieusement attendre. La lumière du jour n’arrive pas bien encore à nimber mon petit appartement de la Place des Cardeurs. Pourtant, il est déjà 9h24 et le bulletin météo de la veille a annoncé un temps d’été indien idéal. Qu’est ce qui peut bien cacher le soleil ? Une éclipse solaire imprévue ? Un orage sur le Var qui joue les troubles-fêtes ? Étonné par l’absence de clarté, je décide alors de grimper sur les toits pour contempler le paysage. Le choc de ma vie.

Flippant. Déconcertant. Déboussolant. La muse de Paul Cézanne venait dans la nuit de se muer en Mont Blanc ! A vue d’œil, la Sainte Victoire qui me fait face paraît cinq fois plus haute !

83649605_o

Ni une ni deux, je prends ma voiture garée à Bellegarde (par chance, les prix n’avaient pas quintuplé eux aussi dans la nuit) et je mets les voiles vers le parc de Roquehautes pour voir cet événement géologique de plus près.

En empruntant la petite route du Tholonet, des dizaines de fourgons font le même chemin que moi. Ils portent des logos bien connus des français. BFM TV, LCI, France Info, Maritima, La Provence… Tous se précipitent vers celle qui venait de devenir la plus haute montagne française en l’espace de quelques heures. Personne ne comprenait cette terrifiante métamorphose. A 150 ans près, Paul Cézanne aurait eu besoin de 5 fois plus de pinceaux.

Sur place, des milliers de badauds !

Arrivé sur place, j’assiste à quelque chose de totalement surréaliste. Des gardes forestiers du coin, des hauts représentants locaux, des parapentistes en tenue et des randonneurs du dimanche forment un public hétéroclite et étrange. Les reporters font leur duplex face à des falaises devenues impraticables. Tous ont les yeux rivés sur la montagne. La Croix est quant à elle perdue dans les brumes. Le mystère reste entier sur l’origine du morphing. Christina Cordula, la papesse du relooking sur M6, déclinera plus tard toute responsabilité.

Puis chacun s’habitue…

Quelques années plus tard, la Sainte Victoire du haut de ses 5011 mètres avait profondément bouleversé l’économie du Pays d’Aix. Pas moins de 3 stations de ski se partageaient sans vergogne le relief. Pourrières 2000 proposait aux varois de fouler les pistes à moins d’une heure de Toulon. Saint Marc et Vauvenargues, deux villages autrefois tranquilles, avaient pris leurs aises vers les sommets. Par temps clair, la moitié de la France était visible en haut des pistes. Le chocolat chaud aux calissons se dégustait dans les restaurants d’altitude. Les beaux jours venus, les marmottes chassaient les cigales à travers les bouquets de thym et d’edelweiss. Kungs, le groupe aixois très couru dans les années 2010, avait quant à lui pris ses quartiers d’été au Prieuré flanqué à 4700 mètres, avec des masques à oxygène pour le public. Un étrange manège.

Les flâneurs du Cours Mirabeau avaient eux aussi pris l’habitude de troquer les habits à la mode pour les combinaisons de ski dès la fin décembre. Il se tramait même qu’un immense pont suspendu en verre pourrait bientôt relier le géant Pic des Mouches au tout petit Luberon, « une escapade sans danger et champêtre » suivant les promoteurs. Mais bien sûr.

Sortons de l’attrape rêves. Je tiens à préciser que ma seule addiction pour écrire cet article a été la bonne vieille imagination.

Et vous les amis, si demain la Sainte Victoire faisait une poussée de croissance, ça vous ferait quoi ? 

Aix En GifÇa surprend

Aix En Gif, bal des arts et petits tracas autoroutiers

giphy

Quand on se balade dans Aix, des images nous viennent en tête. Découvrez le premier numéro d’Aix en Gif… Une rubrique à retrouver tous les 1er du mois !

Ta réaction…

Quand ta copine a enfin trouvé sa robe du Bal des Arts

The Bachelor Australia happy excited the bachelor thebachelorau

Quand tu découvres le prix d’un T2 au centre d’Aix quand tu es étudiant

the big bang theory big bang theory sheldon cooper tbbt bbt

Quand on t’annonce qu’il va pleuvoir pour la première fois depuis 6 mois

tv french arthur kaamelott french tv

Quand un nouvel arrivant s’essaye à l’accent du Sud

tv moustache tpmp touche pas mon poste cyril hanouna

Quand tu prends ton temps d’aller au Restau U des Gazelles pendant ta demie heure de pause

Radical

Quand tu réalises le temps que tu vas mettre pour rejoindre Marseille pendant les heures de pointe

 

Ça flaneÇa se débrouille

Week-end autour d’Aix en septembre : 3 lieux atypiques à petits prix !

colorado6

Le mois de septembre sur Aix, c’est environ 28°c en journée. De quoi profiter de coins très atypiques aux alentours sans se ruiner. Nous sommes très heureux de vous en partager quelques – uns que vous connaissez sûrement. Cap vers 3 pépites.

1 – L’Aqueduc de Roquefavour, jeux d’arcade à ciel ouvert

Pour en prendre plein les yeux, j’ai pour habitude d’aller avec mes potes à l’Aqueduc. Il est à ce jour le plus grand (en pierre) du monde et culmine à 83 mètres au dessus de la Vallée de l’Arc à Ventabren sur 375 mètres de long. Au menu, pique nique au bord de la rivière les soirs d’été indien, et la sensation d’être tout petit face à cet édifice impressionnant.

Aqueduc_de_Roquefavour_vu_de_la_prairie_au_Nord_Est

Distance : 16mn d’Aix en Provence (direction Ventabren, Ouest d’Aix)

onrec3


2 – Le Barrage de Bimont, une Victoire des « bleus »

Depuis 1952, 57 ans avant l’arrivée d’Il Court Mirabeau dans les foyers modernes (mais bien sûr…), une étendue d’eau turquoise s’alanguit au pied de la Sainte Victoire. Le bleu a donné rendez-vous à la coqueluche de Paul Cézanne. La légende raconte même que sans ce barrage aujourd’hui, Aix serait submergée !

Parking gratuit et vue imprenable au rendez-vous ! Vous allez vous régaler.

Distance : 8mn d’Aix en Provence (direction Saint Marc Jaumegarde au Nord-Est d’Aix)

14053945_290904641269526_8657493947339154398_n


3 – Roussillon, au paradis des rouges « gorges »

Virevoltons vers le Nord. Au-delà du Luberon se dresse un village aux couleurs irréelles, au milieu des pins d’Alep. L’ocre entre en scène au détour des venelles et terrasses tintinnabulantes (merci pour ce mot imprononçable, mais je vous en prie).

Cette année, les parkings sont gratuits à partir du 16 novembre.

Le Vaucluse, voisin des terres aixoises, regorge de petits villages hors du temps.

Distance : 56mn d’Aix en Provence (par le Luberon / Bonnieux)

onrec35

colorado4 colorado1