Les poèmes de Làn

Les poèmes de Làn

Les poèmes de Làn : un brin de nostalgie

10411306_10152530619551772_4760396158771261821_n

Làn est notre blogueuse venue de ce beau pays riche en promesses qu’est le Vietnam. Tombée éperdument amoureuse de notre Provence il y a 4 ans, elle vous proposera de temps en temps, des textes libres et bohèmes sur l’ambiance du Sud. Énigmatiques parfois, en vers libres dénués de rimes contraintes, sensibles à chaque fois, chacune de ses créations nous plonge dans une ambiance surréaliste, onirique et bourrée de charme. 

Un Brin de Nostalgie

Les marguerites jaunes cueillies sur la colline

Viennent débarquer au vase comme des papillons fragiles

La chambre appartient au printemps

Où le tableau de Dali

Aspire d’une douce haleine des herbes volantes.

Il n’a jamais été aussi calme le temps.

Je voudrais sortir dans la rue

Marcher sous la voûte de feuilles vertes remplies,

Regarder les lilas qui deviennent violets petit à petit.

Je voudrais toucher la peau

D’un arbre qui a grandi solitaire

Au milieu de la saison prospère.

Dans le vent, je voudrais courir vite

Comme lors du passage de la route au feu rouge avec une copine

Est-ce que tu t’en rappelles de cette fois-ci, ma belle ?

Nos cheveux lâchés emmêlés auxquels le soleil sourit

Seul le soleil comprit

Que cela ne fût pas la faute du printemps

Je voudrais tenir ta main, mon chéri

On traverse tout ensemble, même de longues tristesses dans la vie

Je voudrais fermer la porte.

De la chambre parfumée, l’odeur des marguerites

Là où j’ai respiré

L’haleine des feuilles petites

Là où ma main pâle

Posait légèrement sur le col de la chaise

Je voudrais juste cueillir

Un brin de nostalgie.