Connect with us

Actu

Épisode 1 : mon OM – Lazio, la déroute européenne…

Voici le lancement de ma série de deux épisodes au stade Orange Vélodrome ! Mon but, vous raconter la façon dont j’ai vécu mes soirées à l’occasion du match d’Europa League, OM – Lazio Rome hier soir, et le classico OM – PSG à venir dimanche soir.

IMG_3275

Lorsque j’arrive au Vélodrome 1h avant le match, j’entends immédiatement les sirènes de dizaines de camions CRS sur le boulevard Michelet, je les vois en train d’escorter le bus des joueurs romains qui s’est fait attaquer par des « supporters » marseillais. Je ressens alors une certaine tension autour de ce match. À l’entrée du stade, tout est plus calme, je rentre sereinement et je m’installe confortablement à ma place en tribune Ganay.

IMG_3304

Je suis agréablement surpris par la belle ambiance qui règne à ce moment-là. Bien que les virages soient fermés en raison des sanctions de l’UEFA dues aux incidents commis lors de la dernière campagne européenne, les groupes de supporters sont bien présents tout en haut de Ganay pour faire du bruit. Ils chantent fort et unis, je retrouve cette ferveur olympienne que j’aime tant. Les deux tribunes sont quasiment pleines et le stade raisonne bien même en l’absence des virages.

IMG_3279

Le match commence, je sens les joueurs et les fans motivés pour enfin lancer notre compétition européenne. 10 minutes plus tard, la douche froide… La Lazio marque de la tête sur un corner, je suis contrarié. Peu de temps après, je vois non loin de moi, une bagarre qui éclate entre deux Marseillais. Cela m’exaspère mais ils sont rapidement séparés. Puis c’est au tour des joueurs eux-mêmes sur le terrain de s’embrouiller avant la mi-temps. La rencontre prend une tournure qui m’inquiète, je ne suis pas rassuré pour la suite. Les Romains mènent 1-0 à la pause, le score aurait pu être plus sévère, j’espère une réaction d’orgueil de notre équipe.

Mais à l’heure de jeu, ce que je redoutais se produit, les Italiens font le break sur un contre, je suis quelque peu frustré. Leur jeu à l’italienne fonctionne parfaitement, ils gagnent du temps à chaque fois, tout ce qu’il faut pour m’énerver le public et moi. J’attends alors une prise de conscience, un miracle avant la fin du match. C’est notre capitaine, Dimitri Payet, qui me redonne espoir grâce à son magnifique coup franc à la 86e minute. Je commence à croire à notre retour, tout le stade est debout et pousse ! Je suis complètement survolté jusqu’au moment où la Lazio inscrit un troisième but à nouveau sur une contre-attaque. Je suis abattu.

IMG_3343

L’arbitre siffle la fin du match, 3 à 1 pour la Lazio, nous sommes en très mauvaise posture pour passer la phase de groupes. Je suis triste à l’idée de me dire que nous sommes presque éliminés de la Ligue Europa alors que j’avais vibré comme un fou l’an dernier. Maintenant, il faut se reconcentrer sur le championnat pour l’immense défi qui nous attend dimanche soir, le classico. À suivre dans mon épisode 2 !

 

Facebook Comments
Written By

Most Popular

Comment gagner les dernières places pour l’Electroschock du Cours Mirabeau le 14 juin ?

Actu

Le Cours Mirabeau se transforme en dancefloor géant le 14 juin ! Découvrez les stars internationales attendues…

Actu

Les Instants d’été : on vous dévoile les 12 films projetés dans les parcs d’Aix cet été !

Ça teste

Ouverture du nouvel hôpital privé d’Aix : on vous dévoile les 4 infos essentielles…

Actu

Connect