Connect with us

Actu

Épisode 2 : mon OM – PSG, la malédiction…

Suite et fin de ma série « Mes soirées à l’Orange Vélodrome » avec cet épisode 2 consacré au choc d’hier soir entre Marseille et Paris. C’est une nouvelle défaite (0-2) contre le Paris Saint-Germain, cela fait maintenant 7 ans que l’OM n’a plus remporté le classique. Retour sur mon tout premier OM – PSG au stade Vélodrome.

En prenant le métro pour me rendre au stade, je m’attends à voir beaucoup de monde… Mais ce n’est pas du tout le cas ! Le train est presque vide. Me voilà surpris, je me pose des questions. Me suis-je trompé d’heure ? Le match est-il annulé à cause de la pluie ? Toutes mes interrogations se sont envolées d’un seul coup lorsque je vois tous les supporters devant le stade, je suis rassuré, je vais pouvoir assister à mon rêve de gosse, vivre un classique au Vélodrome.

IMG_3377

Plus de 65 000 spectateurs sont présents, le stade est à guichets fermés, je suis ébloui par cette ambiance incroyable entre les chants des virages, les drapeaux et les tifos. Tout est magnifique, c’est digne d’un classique comme je l’imaginais.

Tifo

Place au match, les joueurs marseillais se doivent d’être à la hauteur ! Je suis alors conquis par notre entrée en matière, l’équipe est soudée et répond présent sur tous les duels, je me dis qu’il y a quelque chose à faire ! La première mi-temps est encourageante, Paris semble prenable. Le public et moi poussons à chaque attaque marseillaise. La belle tête d’Ocampos à la 34e minute est arrêtée par le gardien parisien, j’espère voir le prochain ballon au fond des filets parisiens pour que le stade explose. Cependant, juste avant la mi-temps, je crie un ouf de soulagement lorsque Strootman sauve le ballon sur la ligne après la frappe de Di Maria. À ce moment-là, je pense que ce classique est pour nous !

IMG_3392

Juste avant l’heure de jeu, un bon coup franc se présente pour Payet, je pense à celui qu’il a transformé jeudi soir face à la Lazio, je rêve du même scénario ! Mais c’était sans compter sur Aerola qui détourne le ballon en corner. Paris appuie et fait entrer son jeune prodige, Mbappé, je tremble déjà… Sur l’un de ses premiers ballons, au terme d’une percée foudroyante dont lui seul est capable, il marque ! Je reste sans voix, le stade s’éteint. Mais je veux croire à l’égalisation.

PSG

Amavi, l’arrière gauche olympien touche le poteau sur une frappe lointaine à la 80e minute, je me mords les doigts. Puis 5 minutes avant la fin du match, sur un nouveau coup franc pour l’OM, une action folle se produit ! Payet le tire et le ballon finit dans les pieds de l’attaquant grec, Mitroglou marque, tout le stade exulte ! Sauf moi, car j’ai vu que l’arbitre a sifflé faute juste avant, je suis frustré et je ne comprends pas. Dans les arrêts de jeu, on donne le tout pour le tout et on se projette à l’avant, Paris nous punit sur une dernière contre-attaque. 2-0 pour le PSG, je suis dépité mais malgré tout content de l’état d’esprit des joueurs et de cette ambiance inoubliable.

 

Written By

Most Popular

Canicule sur Aix la semaine prochaine : intensité, durée… on vous dit tout !

Actu

De nombreux incendies dans les Bouches du Rhône ce soir : point minute par minute

Actu

Pokawa, le restaurant hawaïen en vogue, ouvre ses portes à Aix…

Actu

Coup de froid, sirocco : une météo complètement folle les prochains jours sur Aix…

Actu

Connect