Connect with us

Lifestyle

Humeur de fin d’année d’une Aixoise – Respire

31 décembre 2018. C’est l’heure du bilan un peu cliché qu’on nous invite à faire. Nous changeons d’année alors il faut changer quelque chose dans sa vie. Prendre des bonnes résolutions, analyser le pourquoi du comment et se dire que l’année prochaine sera différente. Ce n’est pas si terrible finalement, faire un point est peut-être nécessaire. Mais ne nous mettons pas la pression sous prétexte que nous allons remplacer un 8 par un 9. Le changement profond et véritable ne se fera pas en une nuit, ni en quelques jours. Il faut de la motivation, de la volonté et des objectifs. Une introspection générale accompagnée d’une petite liste pourquoi pas. Mais il faut se fixer des buts réalistes, motivants et qui pourraient nous faire du bien.

Je pense d’abord à la planète et aux inégalités qui se creusent chaque jour un peu plus. Les deux sont reliés et c’est à nous d’agir. Car ce n’est pas nous qui souffrons en premier des dysfonctionnements de notre société et de ses répercussions. Je pense à des petits gestes quotidiens et faciles à mettre en place pour participer au bien-être commun. Si j’ai appris quelque chose cette année c’est de ne pas baisser les bras face au combat qui est le nôtre, celui de la protection de la planète et des êtres qui la peuple. J’ai découvert que beaucoup de personnes sont impliquées pour sensibiliser et préserver celle qui nous permet de respirer. J’ai compris que si nous y croyons et si nous nous donnons les moyens il est possible d’impulser le changement ensemble. Cela est valable pour tous les paramètres de la vie. Nous n’en sommes plus à l’information. Nous savons et nous ne pouvons plus fermer les yeux. Je vous invite donc à vous renseigner, à devenir citoyen du monde en changeant votre mode de consommation, à respecter la nature et les animaux car ils n’ont pas besoin de nous mais nous oui. De simples petites actions qui multipliées feront une différence.

Arrêtons de nous approprier ce qui n’est pas à nous, laissons tomber nos exigences matérialistes et superflues au profit de l’utile et du nécessaire. Arrêtons d’en vouloir toujours plus et de croire que cela va nous rendre heureux. Autant pour respecter notre planète que nous même. Je vous assure, plus de respect envers la nature et les autres vous apportera aussi plus de respect à l’égard de vous-même. J’ai vu la conviction et la volonté commune à travers des actions mises en place par des personnes  comme vous et moi conscientes de ce qui se passe. Cela a ravivé l’espoir que tout n’est pas perdu et que nous pouvons allier nos efforts, petits ou grands, tout est bon à prendre.  Ce n’est pas un discours moralisateur que je fais ici mais plutôt un discours pour vous amener à prendre conscience, à vous ouvrir et à revenir à la simplicité de la vie. Un message d’espoir. 

Pour terminer je vous souhaite de vivre l’instant présent. 

Respirer l’instant présent c’est cesser de remuer le passé et de s’angoisser pour demain. C’est sentir qu’on est en vie ici et maintenant. C’est se sentir bien avec ce que l’on a, ce que l’on fait et ce que l’on est à cet instant précis. C’est sentir que rien n’est définitif  et que tout est possible. Comprendre que les blessures n’entacheront pas les joies futures et que c’est grâce à elles que nous apprécions encore plus les moments paisibles que la vie nous offre. C’est aussi rencontrer l’autre et se connecter à l’autre qui est en face de moi. 

Le agradezco a la vida.

Je sais désormais que la magie et le (sur)naturel existe. La bonne magie, celles des rencontres qui changent ta vie à tout jamais. C’est ce que je retiendrais de cette année. Les connexions que j’ai pu avoir, courtes ou longues, nouvelles et anciennes, qui m’auront toutes apporté et aidé sans même le savoir. Des discussions qui te font sentir que tu es dans le vrai, des moments de partage en musique qui permettent l’évasion à travers un langage universel, des repas préparés et partagés ensemble aux saveurs inconnues ou réconfortantes, des balades sur les plages qui m’ont vu grandir ou sur cette plage au bout du monde avec comme seule lumière celle de la lune, ces danses désinhibées qui vides le corps et l’esprit , ces rires aux larmes, ces découvertes qui bouleversent une vie, ces surprises qui te rappellent que tout est possible, ces baisers qui te font te sentir en vie, ces bras et ces portes ouvertes qui t’accueillent, la sincérité, l’amour, l’acceptation et la compréhension. Bretagne, Provence, Mexique, Espagne, Paris. Chaque instant partagé avec vous fait mon moi d’aujourd’hui et je ne regrette rien.  Peu importe le futur qui m’attend j’aurais connu et vécu ces moments avec vous d’une simplicité effarante loin du monde et tellement puissants.

Je vous souhaite donc pour conclure d’aimer à en perdre la raison et à en oublier le temps qui passe, de rire aux larmes, de danser à ne plus en tenir debout, de chanter à en perdre la voix, de lire des heures pour vous évader, de penser à vous, de croire en vos rêves et de ne jamais oublier que tout, absolument tout est possible, de protéger ceux qui vous aimes, de vous ouvrir au monde pour vous émerveiller, d’être bienveillant et respectueux et surtout de respirer. 

A l’année prochaine pour de nouvelles aventures à Aix en Provence 🙂

Facebook Comments
Written By

Most Popular

Comment gagner les dernières places pour l’Electroschock du Cours Mirabeau le 14 juin ?

Actu

Le Cours Mirabeau se transforme en dancefloor géant le 14 juin ! Découvrez les stars internationales attendues…

Actu

Les Instants d’été : on vous dévoile les 12 films projetés dans les parcs d’Aix cet été !

Ça teste

Ouverture du nouvel hôpital privé d’Aix : on vous dévoile les 4 infos essentielles…

Actu

Connect