Place du 7ème art

Les 5 films de l’été à ne pas manquer à Aix

popcorn-movie-party-entertainment

Si vous préférez vous tenir à bonne distance des plages bondées et du soleil assommant, direction les salles (sur)climatisées du Cézanne, Renoir ou bien du Mazarin. Voici ma sélection personnelle pour cet été, à retrouver dans vos cinémas préférés.

Une femme fantastique : sortie le 12 juillet

Une fresque chilienne à l’ Almodovar

Le pitch : Orlando a vingt ans de plus que Marina. Ils s’aiment loin de tout et projettent leur avenir ensemble. Quand Orlando meurt, Marina va faire face aux proches d’Orlando qui rejettent tout ce que la jeune femme représente.

Mes impressions : Le réalisateur agentino-chilien, Sebastian Lelia est annoncé comme le digne héritier de Pedro Almodovar, rien que ça. Il est vrai qu’après visionnage de la bande annonce, les similarités sautent aux yeux. Le personnage féminin est au centre du récit, tout en complexité et en mystère. Les thèmes chers au réalisateur espagnol sont présents comme l’identité sexuelle et la différence. La musique langoureuse est envoûtante, et l’intensité émotionnelle semble omniprésente. L’actrice transgenre Daniela Vega a fait sensation lors de la présentation du film à la Berlinale 2017 et j’ai hâte de la découvrir en salle. Alors si vous aimez le style Almodovar, foncez voir Una mujer fantastica, et en vo s’il-vous-plaît (parce que l’espagnol, c’est tellement joli à écouter).

Baby Driver : sortie le 19 juillet

Un film à 300 km/h

Le pitch : Baby est le meilleur chauffeur pour braqueurs de banque. Après avoir rencontré Débora, il décide de mettre un terme à ses activités criminelles. Mais il est forcé de travailler pour un patron du crime qui l’entraine dans un braquage qui tourne mal.

Mes impressions: La principale raison pour laquelle ce film est dans ma sélection est son réalisateur, Edgar Wright. Le roi de la comédie britannique n’en est pas à son premier coup d’essai. A l’origine de la trilogie Cornetto (Shaun of the Dead, Hot Fuzz et Le dernier pub avant la fin du monde), il se plonge désormais dans l’action pure avec Baby Driver. La bande son promet d’être détonante et de suivre le rythme des péripéties de Baby (Ansel Elgort). Encensé par la critique américaine et britannique, Baby Driver est «la chanson de l’été, version film » selon le New York Post. Alors si vous voulez passer un bon moment de divertissement, direction la fraîcheur des salles de cinéma.

Valérian et la cité des mille planètes : sortie le 26 juillet

A l’origine de la SF

Le pitch : En 2740, Valérian et Laureline sont deux agents qui sillonnent l’espace et le temps. Une sombre force menace la cité intergalactique Alpha, une métropole où des espèces de tout l’univers partagent leurs connaissances. Valérian et Laureline sont envoyés sur place afin d’identifier cette menace et garantir la sauvegarde de l’univers tout entier.

Mes impressions : Probablement le film de l’été que j’attends avec le plus de ferveur et d’appréhension. Il est inspiré de la série de bandes dessinées françaises Valérian et Laureline parue en 1967. Cette oeuvre a inspiré nombre d’écrivains et de réalisateurs de science-fiction et même l’univers de Star Wars. La bande annonce en met plein les yeux, le festival de couleurs et l’attention portée aux détails sont spectaculaires. Le budget du film est ainsi estimé à 197 millions d’euros, soit l’équivalent de celui de Star Wars : le réveil de la force. Si le scénario et le casting sont au niveau du visuel, c’est un carton plein pour Luc Besson. La suite a déjà été écrite et devrait donc transformer ce film en saga intergalactique.

Atomic Blonde : sortie le 16 aout

Un James Bond au féminin

Le pitch : L’agent Lorraine Broughton est l’une des meilleures espionnes du MI6. Elle est envoyée à Berlin durant la guerre froide pour enquêter sur le meurtre d’un confère et trouver un dossier de la plus haute importante. Commence alors un jeu d’espions des plus dangereux.

Mes impressions : Oui, je sais. L’histoire sent un peu le vu et le réchauffé. La première fois que j’ai vu l’affiche de Atomic Blond, je me suis dit « encore un truc à la Lucy ou Ghost in the shell ». Mais après visionnage de la bande-annonce, la musique so 80s et la façon de filmer les scènes d’action ont piquées ma curiosité. En effet, le réalisateur David Leitch est avant tout un cascadeur de profession. Il est passé derrière la caméra pour John Wick, qui contient les scènes de combats les plus impressionnantes de ces dernières années et a été annoncé comme le réalisateur de Deadpool 2. Alors même si le scénario peut paraître léger, je pense que ce film vaut le détour.

Les proies : sortie le 23 août

Sexe, trahison et vengeance

Le pitch : En pleine guerre de Sécession, un caporal nordiste blessé trouve refuge dans un pensionnat pour jeunes filles en Virginie. Seul homme dans cette institution, il se croit arrivé au paradis. Mais rapidement l’air se charge de tensions sexuelles et les rivalités vont engendrer une violence inattendue.

Mes impressions : Si cette bande-annonce ne vous donne pas envie de foncer en salles, je ne sais pas ce qui le fera. Les proies est basé sur le roman éponyme de Thomas Cullinan paru en 1966. Il s’agit probablement de l’histoire qui me donne le plus envie, le thriller étant mon genre favori. Les rivalités entre femmes, le sexe et la vengeance, autant d’ingrédients pour passer sa séance les yeux grands ouverts et les doigts enfoncés dans les accoudoirs rouges du cinéma. Les muses de Sofia Coppola, Kirsten Dunst et Elle Fanning sont réunies dans un seul et même film pour la première fois. J’aime énormément ces actrices et cette réalisatrice et attends donc beaucoup de ce film. Les derniers longs-métrage de Sofia Coppola (Somewhere, Bling Ring) m’ont déçus, mais je suis persuadée qu’elle trouvera un second souffle avec celui-ci.

Pour connaître toutes les sorties à venir, rendez-vous sur le site des cinemasaixois.com. Bon visionnage à tous !

Facebook Comments
Amandine la filmovore
Amandine la filmovore
Etudiante en journalisme à Aix, je suis la cinéphile du groupe. Les films n'auront plus de secret pour vous car je vous offre les clés. Direction le 7e art.
Il Court Mirabeau
Leave a Comment

snap