Connect with us

Actu

« Mission Impossible : Fallout » : la critique aixoise et piquante de François !

Y’a quoi à voir à Aix au ciné en ce moment au Cézanne ou au Renoir ? François sera notre éclaireur de 30 ans, passionné de 7ème art. Il officiera cette année sur le blog, en mêlant critiques de films grands budgets et indépendants ! 🙂 

Première critique, je vais essayer de bien démarrer (rires).

On commence avec Mission Impossible : Fallout, vu récemment au cinéma à Aix-en-Provence au Cézanne. La presse en a t-elle fait un peu trop, ou alors je deviens de plus en plus insensible sur le cinéma de divertissement ? Réponses.

Attention, cette critique contient quelques spoilers. Si vous ne l’avez toujours pas vu, vous pouvez arrêter la lecture dès maintenant.

N’étant pas un fan inconditionnel des Mission Impossible aka. M:I, et du Tom Cruise « show » (on y reviendra tout à l’heure), je suis allé voir le dernier opus (le 6° de la franchise, oui déjà) avec une certaine attente. Les trailers étaient alléchants, mais en montraient beaucoup trop selon moi (comme la plupart des bandes-annonces actuelles malheureusement), ce qui m’a gâché un peu la séance.

On retrouve d’anciens personnages de la saga et deux, voire trois nouvelles « recrues » : les acteurs Henry Cavill (l’interprète de Superman du DCEU), Angela Basset qu’on ne présente plus, et Vanessa Kirby (que je ne connaissais pas auparavant, et qui par ailleurs fait belle entrée).

Cependant, l’acteur Jeremy Renner qu’on avait aperçu dans le 4° et 5° opus n’apparaît pas dans ce dernier (divergences artistiques, mais il pourrait être de la partie pour le prochain vu les résultats actuels au box-office, qui deviendrait le plus rentable de la franchise).

Le pitch n’est pas des plus originaux (ce qui m’a refroidi) : « Ethan Hunt accompagné de son équipe de l’IMF (Impossible Mission Force) et de quelques fidèles alliées sont lancés dans une course contre la montre, suite au terrible échec d’une mission« . Ce qui rappelle les deux derniers opus.

Que vaut Tom Cruise ?

A 56 ans, Tom Cruise est définitivement l’action man qui sait tout faire. Il court dans tous ses films, fait la majorité de ses cascades, pilote un hélicoptère dans M:I Fallout, escalade des immeubles de plus de 800 mètres (la tour de Dubai, qui fait 830 mètres exactement, dans le 4°film, et à Hong Kong dans le 3° également), s’accroche à un avion qui décolle à plus de 400 km/h à 1500 mètres d’altitude dans le 5°. Néanmoins, il a réussi à se faire mal lors d’une cascade anodine (un saut d’un bâtiment à un autre), et qui a retardé le tournage pendant au moins deux mois (ce qui a fait grimper le budget d’au moins 20 millions de dollars d’après certaines sources). D’où le « Tom Cruise’s show », même si il ne délaisse pas son équipe qui le suit jusqu’au bout de la mission, qui n’est jamais impossible dans 99% des cas tant que le bougre est là.

Alors oui, et vous avez sûrement dû l’entendre, l’action de ce film est assez folle, mais pas au point d’être virtuose. Il y a certaines séquences qui arrachent la rétine, comme celle ou Etahn Hunt prend le contrôle d’un hélicoptère (bonne utilisation des effets spéciaux, bien cachés, et oui monsieur Cruise en pilote un réellement), les scènes virevoltantes qui ont été tournées à Paris sont bien gérées en termes de logistique, de gestion du temps et des lieux : pour tourner dans certaines rues d’une ville sans les reproduire en studio, ont un gros coût, qui souvent font grimper le budget assez vite, et doivent être autorisées par la mairie.

La fameuse scène des toilettes vue dans les bandes-annonces est également jouissive, c’est sec, carré, et Henry Cavill et sa moustache savent comment envoyer des mandales à son adversaire.

Des bémols…

Ce que je peux reprocher au film globalement, et ça fait déjà 5 épisodes que ça dure, c’est de ne pas oser prendre une autre direction.

J’ai l’impression que la saga stagne, n’ose pas à cause d’une personne : les 3/4 du temps, on ne voit qu’Ethan Hunt. Elle n’ose pas aller vers une autre direction, plus osée, plus risquée et qui pourrait prendre le spectateur au dépourvu, quitte à en perdre quelques uns.

C’est le cas pour Star Wars épisode 8, qui s’est mis à dos une grosse partie du public et des fanatiques de la saga.

Verdict…

Alors, ai-je été surpris au final ? Pas vraiment. J’ai un attachement particulier pour Mission Impossible : Protocole fantôme (l’action, le fun, l’esprit d’équipe, et le fait qu’Ethan se fasse vraiment bouger physiquement), l’avant-dernier m’avait un peu refroidi malgré une réalisation classieuse de Christopher Mcquarrie, qui réalise aussi le dernier.

L’intrigue est poussive et déjà vue (une menace à base de plutonium, vraiment ?), les clichés ne sont pas en reste, les multiples révélations/twists à la minute (dans l’une des scènes clés du film) sont grotesques et dignes d’un épisode d’une série TV, et quelques tentatives dites émotionnelles entre certains personnages clés de la saga qui tombent à l’eau.

Un personnage pose problème, et non des moindres…

Le personnage principal d’Ethan Hunt pose problème. On accroche, ou pas.

On est loin d’un John MCclane dans les trois premiers Die Hard (les deux derniers n’existent dans l’inconscient des fans de la première heure) où je ressentais une certaine empathie : un loser alcoolique, fumeur, vulnérable, se retrouvant dans un sale état vers la fin après avoir encaissé physiquement et mentalement certaines épreuves. Dans le tout premier Die Hard, il est à 2 doigts de mourir à chaque confrontation, et la CIA n’a aucune confiance en lui alors qu’il l’est leur seul espoir de pouvoir récupérer certains otages en vie, y compris sa femme.

Tout l’inverse ici d’Ethan, qui subit, mais résiste tant bien que mal aux nombreux corps à corps qu’il a dû endurer dans la saga (excepté le 4° ou Hunt se fait vraiment bouger à tel point d’avoir la jambe cassée vers la fin; le méchant du 3 également, qui est bien considéré par le public car il contient une vraie menace avec le très bon et regretté Philip Seymour Hoffman, qui nous a quittés en 2014).

Et même s’il a quelques côtes brisées et quelques égratignures à la fin, je n’arrive pas à m’attacher à ce personnage.

Sorti il y a presque un mois déjà dans l’hexagone, Mission Impossible : Fallout est un très bon divertissement. De là à le comparer à Mad Max : Fury Road, il y a un monde. Un 7° épisode est déjà acté. Avec toujours Tom Cruise (reste à savoir avec quel réalisateur).

D’autre part, si vous l’avez vu aussi, et que vous avez un avis dessus, je n’hésiterais pas à échanger avec vous pour en débattre. Ma prochaine critique se focalisera plus sur un film indépendant. Bonne rentrée.

En résumé, les plus :

  • L’action en général (le climax à Paris), jamais sur-découpée
  • Les personnages d’Henry Cavill et de Rebecca Ferguson
  • La musique, même si elle rappelle beaucoup Hans Zimmer, ce qui est normal car Lorne Balfe a travaillé pour lui.
  • La direction d’acteurs (Henry Cavill m’a bien surpris, très juste)
  • La dernière partie, avec un duel aérien assez fou.
  • Mise en scène soignée, élégante.
  • Des passages qui rappellent un certain Christopher Nolan.

Et les moins :

  • Peu de surprises
  • L’action filmée dans la pénombre, je n’y arrive pas, en plus d’être anti-spectaculaire.
  • Scénario assez faiblard, sachant que Rogue Nation était mieux amené et plus subtil
  • Tom Cruise…. pardon Ethan Hunt
  • Des clichés qu’on aurait pu éviter
  • Quelques scènes qui sonnent faux, à la limite du grotesque voire inutiles à l’intrigue
  • La photographie assez terne (pas fan du chef opérateur)
  • Le montage en parallèle à la fin qui casse le rythme.
  • Et pas mal de longueurs (trop bavard par moment, c’est surligné)
Facebook Comments
Written By

Most Popular

Comment gagner les dernières places pour l’Electroschock du Cours Mirabeau le 14 juin ?

Actu

Le Cours Mirabeau se transforme en dancefloor géant le 14 juin ! Découvrez les stars internationales attendues…

Actu

Les Instants d’été : on vous dévoile les 12 films projetés dans les parcs d’Aix cet été !

Ça teste

Ouverture du nouvel hôpital privé d’Aix : on vous dévoile les 4 infos essentielles…

Actu

Connect