Connect with us

Ça flane

Mon cauchemardesque Halloween à Aix

Quand, dix minutes après être rentré dans un bar, tu perds ton téléphone, tu arraches la déco avec ton costume et tu réalises que t’es l’un des seuls déguisé, tu sens que ta soirée d’Halloween peut vite se transformer en un véritable cauchemar…

Pourtant, tout avait plutôt bien commencé. Déguisés de la tête aux pieds en d’immondes lutins, mes amis et moi avions décidé pour cette année de fêter Halloween. Pour l’occasion, un célèbre établissement avait tapissé ses murs et son plafond d’hideuses toiles d’araignées et autres gris-gris en tout genre. Et avec un verre acheté, un verre offert jusqu’à 22h, autant vous dire que l’ambiance a rapidement décollé…

Si vite que j’en ai perdu mon téléphone, seulement quelques minutes après être rentré dans le bar. Je ne vous cache pas que cela a un peu refroidit le jovial lutin que j’avais promis d’incarner toute la nuit. « Allez, on ne va pas arrêter la soirée pour ça », « tu vas le retrouver », « tu l’as peut-être oublié à la maison », me scande ma bande pour me remotiver. Et hop, c’est reparti ! La musique me parvient aux oreilles, le bar commence à devenir plein à craquer. Je décide d’envoyer quelques pas de danse sur le parquet.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, j’ai la fâcheuse tendance de bouger la tête lorsque je me dandine sur la piste. Et ce soir, cette tendance était décuplée à cause de mon chapeau à grelots (étrange, je vous l’accorde). Sauf que, tous ceux qui connaissent ce bar peuvent confirmer : le plafond n’est pas très haut. Encore moins avec des toiles d’araignées qui pendent. Et paf ! Un de mes grelots s’accroche dans la décoration, je bouge, ça tire, la déco se retrouve par terre.

Après avoir pris une petite « soufflante » par le barman, je m’assoie dans un coin du bar. L’occasion de jeter un coup d’œil aux alentours. Je me rends alors compte que peu de gens ont joué le jeu du déguisement. Les petits lutins que nous sommes ressemblent davantage à des bouffons au milieu de cette foule de personnes normales.

Juste avant de sortir pour poursuivre la soirée, une amie réussit à intercepter une conversation de personnes disant avoir trouvé un téléphone. Ni une, ni deux, elle se précipite vers eux et découvre alors mon mobile ! Ces honnêtes étudiants l’avaient soigneusement gardé et s’apprêtaient à le remettre au barman. Enfin une bonne nouvelle dans cette fichue soirée. Car un cauchemar ne dure, tout comme Halloween, qu’un temps. Et heureusement !

G.R.

Facebook Comments
Ne loupez rien des bons plans aixois et marseillais !

Actualités légères, bonnes adresses envoûtantes et chroniques. On vous sert le meilleur d'Il Court Mirabeau sur Messenger et par mail...

Written By

Most Popular

Un projet d’un mini Disneyland à deux pas d’Aix en Provence !

Ça surprend

On vous dévoile 34 nouvelles perles d’étudiants aixois !

Jean Yves le Prof

Spéciale 4 ans du blog : rétrospective des chasses au trésor.

Agenda

37 perles d’étudiants aixois, très au point en économie !

Actu

Connect
Ne loupez rien des bons plans aixois et marseillais !

Actualités légères, bonnes adresses envoûtantes et chroniques. On vous sert le meilleur d'Il Court Mirabeau sur Messenger et par mail...