Ça testeCoin des libraires

Mon coup de cœur pour la rue des bouquinistes obscurs

14248986_297845583914565_1343623189_n.png

Pour bien démarrer septembre, Néva, la plus marseillaise des aixoises s’est laissée bercer au doux bruit des feuilles et des écrits. Les amis, on a affaire au premier coup de cœur du mois de l’histoire d’ICM, vous êtes émus pas vrai ? 🙂

Véritable petit coin de paradis situé à l’angle de la rue Matheron, la rue des bouquinistes obscurs ou RDBO pour les intimes, a pris racine depuis bientôt plus de 30 ans au cœur des rues aixoises. Des livres classés par centaines, de la trame philosophique au roman d’amour en passant par le récit politique, ce petit nid littéraire a attiré mon regard et ce dès le pas de la porte.

La particularité de ce coin caché est son engouement pour les livres d’occasion à des prix imbattables. L’endroit rêvé pour les étudiants ayant peu de moyens mais de grandes ambitions littéraires.

Pas besoin d’indications, de noms d’auteurs ou de liste, il suffit d’y entrer et de vous laisser guider par votre instinct littéraire qui vous fera, de toute façon, choisir les bonnes œuvres ( car après tout, quelles sont les mauvaises?).

La librairie est fortement imprégnée d’une histoire familiale, la boutique étant tenue par le père et le fils, tous deux amoureux de la littérature. Ils dénichent chaque jour de grands trésors que l’on ne trouve pas ailleurs.

J’ai eu l’occasion de rencontrer Antonin, le jeune libraire, au look branché qui m’a confié : « les livres, ça a toujours fait partie de ma vie ». Une phrase qui tient la route quand on voit à quel point la librairie se démène pour nous faire découvrir de petits trésors. Particularité du moment : les archives de médecine que la boutique s’est appropriée il y a peu de temps, «une trentaine de volumes ! Et nous sommes les seuls au monde à les avoir ! » me raconte-t-il enthousiaste.

Sans titre 2

Une étonnante étagère avec des livres à 0.50ct !

Ce qui m’a le plus marquée lorsque j’ai pénétré pour la première fois dans la boutique, c’est l’étonnante étagère contenant uniquement des livres à 0.50ct. Après les avoir feuilletés, j’ai eu directement envie d’embarquer toutes les œuvres sans exception. Qui aurait cru qu’il était possible de se procurer de telles œuvres à ce prix-là ? Pas moi en tout cas. En véritable amoureuse des mots, je suis ressortie de la boutique les yeux emplis d’étoiles, des livres sous les bras, et sautillant d’impatience de retourner chez moi pour écrire sur cette boutique !

Vous l’aurez compris, la rue des bouquinistes obscurs ne l’est pas tant que ça au final ! Un lieu que je conseille à quiconque voulant dépenser peu tout en s’assurant de dénicher des petites perles.

onrec45

En résumé :

  • L’astuce d’ICM : Venir sans forcément avoir des idées en tête. Le choix est tellement vaste que vous serez conseillé très facilement.
  • Accès à pied : 5 minutes du Cours Mirabeau, 13 minutes de la fac de Droit, 14 minutes de la fac de Lettres (18 minutes s’il tombe des trombes d’eau, mais ça arrive rarement à Aix !)
  • Instagram : @ruedesbouquinistesobscurs
  • Facebook : Rue Des Bouquinistes Obscurs
Facebook Comments
Neva la marseillaise
Neva la marseillaise
Spontanéité, accent chantant... Néva, marseillaise de naissance, a pris les voiles sur l'A51 en 2015 pour accoster à Aix en Provence. Passionnée de littérature, cette jeune blogueuse de 19 ans au tempérament bien trempé, vous fera découvrir Aix d'un œil nouveau !
Il Court Mirabeau
Leave a Comment