Rue des scènes

Trois concerts à voir au Grand Théâtre de Provence pour accepter l’arrivée du froid

GTP

Septembre, la rentrée, la reprise des études ou du travail, les températures qui baissent, on se retrouve embarqué dans nos vies et en un clin d’œil ce sera l’hiver ! Pour mieux vivre la transition vers le froid, j’ai sélectionné pour vous trois concerts au Grand Théâtre de Provence, ou GTP pour les intimes.

Khatia Buniatishvili – Le 8 octobre, 17 heures

GTP 1

L’automne s’installe, et les prestations de Khatia Buniatishvili en reflètent bien l’esprit : une combinaison d’une énergie qui ne demande qu’à s’exprimer et d’une tendresse bien réconfortante. Nul besoin d’être expert en Mozart, Schubert et Beethoven pour apprécier les prestations de cette pianiste franco-géorgienne, dont l’interprétation est un spectacle pour les oreilles, mais aussi pour les yeux. Sa gestuelle et ses mimiques viennent casser les codes de la musique classique. Clairement, elle est possédée par les notes. N’hésitez pas à taper son nom sur Youtube pour avoir un aperçu.
Au programme du 8 octobre, la Rhapsodie espagnole de Liszt, des extraits de Casse-Noisette de Tchaïkovski, la Sonate pour piano n°3 de Brahms et trois danses de L’Oiseau de feu de Stravinsky.

• Le 08/10, à 17h00
• De 9 à 43€
Billets

Rufus Wainwright – Le 9 décembre, 20h30

Ça y est, l’hiver est là. Pour moi, cette saison rime avec un chocolat chaud au coin du feu. Et quelle voix transcrit cette ambiance ? Celle de Rufus Wainwright bien sûr ! Pour les plus cinéphiles d’entre vous, c’est cette voix chaleureuse qu’on entend chanter La Complainte de la butte dans Moulin Rouge ou Hallelujah dans Shrek (j’assume totalement cette référence). Mais au-delà de cela, Rufus Wainwright est un chanteur aux influences folk, pop, mais aussi classique. Canado-américain, il chante en anglais comme en français pour transmettre toute l’émotion de ses textes.

• Le 09/12, à 20h30
• De 9 à 43€
Billets

Jane Birkin – Le 15 décembre à 20h30

On commence à attendre Noël avec de plus en plus d’impatience, et Jane Birkin nous fait un merveilleux cadeau : son Serge Gainsbourg. Un Gainsbourg symphonique, sur le jeu de l’Orchestre de l’Opéra de Toulon. Elle reprend des succès, des chansons moins connues mais aussi des morceaux écrits pour d’autres, pour rendre hommage à celui qui a partagé sa vie pendant dix ans. Triple intérêt de ce spectacle, donc : écouter un orchestre symphonique, voir une icône des années 1970 et redécouvrir Gainsbourg.

• Le 15/12, à 20h30
• De 6 à 35€
Billets

En résumé

• Grand Théâtre de Provence, 380 Avenue Max Juvénal
• On réserve rapidement, il n’y en aura pas pour tout le monde !
• Tarif léger pour les moins de 30 ans !

Facebook Comments
Nina La Théâtrale
Nina La Théâtrale
Les petits théâtres aixois font partie de mes terrains de jeu. Les coulisses, les planches et les rideaux sont 3 mots qui m'enivrent. Action !
Il Court Mirabeau
Leave a Comment