Connect with us

Subscribe

Ça surprend

Typologie d’un jeune aixois ultra connecté : effrayant ou enthousiasmant ?

Un mercredi soir d’été, j’étais attablé avec des amis en bas de la Place des Cardeurs. Et je me suis amusé à compter le nombre de personnes qui étaient en train de consulter toutes les minutes leur smartphone. Ils étaient… 19 sur 20 ! Bon trimestre !

Comme si une main invisible (on embrasse Adam Smith, fruit des cours d’économie de l’époque) les poussait à réaliser ce rituel grégaire : snapper et explorer ses stories pour la trentième fois depuis ce matin, consulter robotiquement son messenger, prendre une photo pour la lancer dans l’arène multicolore et photogénique d’Instagam à la recherche de 50 likes. C’est fascinant. Je ne leur jette pas la pierre et je ne juge pas, car lors de la fête de la Musique, j’ai passé bien 50% de mon temps à réaliser des lives facebook et insta pour le blog. J’observe juste ce phénomène qui prend une ampleur incroyable depuis 2010.

Ce monde connecté avec désormais 4, 5 réseaux sociaux bien connus du grand public, nous ouvre sur le monde mais nous renferme dans une bulle. C’est vertigineux quand on y pense.

Du like… au « mince il a vu que j’ai vu son message, ça le fait pas de pas répondre de suite »

Vous vous rendez compte de l’absurdité du geste pour quelqu’un qui débarquerait des années 80 au cœur de la Place des Cardeurs ce soir d’été ? « Pourquoi ces gens discutent avec des personnes sur un écran alors qu’ils ont des amis en face d’eux, à qui bien sûr on adresse du coup moins la parole ? ». Comment se fait-il que ce couple, délicieusement installé près des fontaines, passe son dîner à consulter ces mails plutôt que de refaire le monde sous les lampadaires de la Place des Fontêtes ?

Ca pourrait faire un parfait sujet de philo l’année prochaine ! Il faut dire aussi que depuis quelques mois, on se sent « redevable » de répondre au plus vite à ces messages virtuels, pour ne pas les inquiéter ou paraître presque malpoli. La cause ? Ce fameux « vu à… telle heure » qui nous culpabilise presque de pas répondre immédiatement. La vie réelle passe alors au second plan dans ces petites terrasses aixoises. Fascinant à observer.

La course aux likes, à l’immédiateté des réponses virtuelles, au toujours plus de contacts digitaux, nous éloignerait-elle pas de l’essentiel ? Du réel ? Le débat est ouvert, à Aix comme ailleurs.

Facebook Comments
Ne loupez rien des bons plans aixois et marseillais !

Actualités légères, bonnes adresses envoûtantes et chroniques. On vous sert le meilleur d'Il Court Mirabeau sur Messenger et par mail...

Written By

Une ruelle oubliée, ou plus loin, un coin de Provence à faire briller... J'aime profondément Aix en Provence et la région. Suivez-moi dans mes bonnes adresses et surprises en Pays d'Aix ! Rédac chef de cette fabuleuse aventure et fondateur du site en septembre 2016 ! Par ailleurs, je propose des services en communication digitale originale pour les commerçants et professionnels du tourisme en Pays d'Aix : www.monroadtripenprovence.fr (Community management / Ecriture "sensorielle" / Atelier de réseaux sociaux 2018, département 13, 84, 04)

Most Popular

La Bibliothèque Méjanes devient… 100% gratuite pour tous ! On vous dit pourquoi…

Actu

Sur 100 aixois, combien vont tester le Dry January – 30 jours sans alcool ?

Actu

Grenache : une table de partage de moments et d’assiettes, à Aix

Rue du miam

Quelle est votre fontaine préférée d’Aix en Provence ?

Actu

Connect
Ne loupez rien des bons plans aixois et marseillais !

Actualités légères, bonnes adresses envoûtantes et chroniques. On vous sert le meilleur d'Il Court Mirabeau sur Messenger et par mail...