Je vous dévoile les 3 secrets du Queyras : bout du monde, magie et road trip canadien à 2h30 d’Aix

La claque du 19 janvier 2020. J’ai découvert le bout du Monde sans quitter la France.

Avis aux complotistes : je ne sais pas si la terre est vraiment ronde, mais elle confère à ceux qui prennent le temps de l’explorer, une tournure époustouflante. Et ce, sans quitter son quotidien.

Cours Mirabeau à 8h du matin. Les Rocheuses canadiennes à 10h50 sans billets d’avion.

Partons explorer ensemble une ancienne chrysalide alpine, qui prend son envol avec les ailes du terroir, d’authenticité et… d’aventure.

Sans sortir de France.

Je vous dévoile le Queyras et les 3 secrets de son ambiance aussi envoûtante.

Pour se rendre dans ce territoire blotti dans les confins des Hautes-Alpes, vos pupilles auront d’abord la sensation de croiser la notion de liberté totale.

Secret n°1 : la liberté TOTALE

Vous l’attraperez en vol, quand vos yeux, tournés vers le bourg de Guillestre, verront loin, plus loin encore. De ces lampadaires au premier plan, à l’immense lumière des montagnes à crête. Non pas celle du coq de la basse cour. Celle de la haute cour.

Là où les forêts s’éteignent face aux lueurs de la poudreuse éternelle.

Sur la photo, 3 centimètres séparent le réverbère du pic de neige… Et dans la vraie vie ? 23 kilomètres… avec, entre ces deux lignes imaginaires, des vies qui ne demandent rien à personne, des champs encore là en 2020, des routes un peu paumées où on retrouve l’essentiel. La terre. La vraie.

De quoi dévaler le monde… Sans presque personne…

De la nacre aux souvenirs de feux de bois, il n’y a qu’un brin de temps qui passe…

Secret n°2 : jouer avec le chaud et le froid

Ici, le chaud-froid se mêle, flirte, ne fait qu’un. Un petit – 18°c au creux de Ristolas ? Ce n’est rien. Ici le temps glacial se pare de douceur de vivre.

A travers les sèves locales. Le chandail de neige. Les panoramas qui dorent les arbres même à nus.

Quand on s’enfonce dans le pays queyrassin, noël n’a plus de limite. Il dure bien plus qu’un réveillon. Les patrouilles d’ours en bois surgissent entre des sapins à la fois frêles et vigoureux.

Nous aurait-on menti ? Nous aurait-on enguirlandés ? Les stations familiales existent encore dans notre région ?

Il n’y a pas que le mercure qui nous joue de jolis tours. Ici les accueils sont multiples. Un territoire abrité, ouvert à tous.

Préserver ses racines et multiplier les accolades. Sans se travestir.

Secret n°3 : du challenge en toutes directions

Franchir les portes du Queyras et de la Vallée du Guil, c’est s’offrir une pochette surprise de paysages. Les panneaux de randonnées peuvent à tout moment vous mener vers des castels féeriques.

Même si les routes sont parfois sinueuses, elles peuvent aussi filer droit. Comme dans un décor de western catapulté en Sibérie.

Avec le bleu du soir qui vient.

Vous en redemandez ? Vous voulez en prendre plein les yeux ?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit sed.

Suivez nos réseaux