Connect with us

Actu

Le Book in Bar à Aix : un savoureux mélange entre littérature étrangère et salon de thé

Le Book in Bar est né d’une idée folle qui n’aurait jamais dû voir le jour. 18 ans auparavant, Anne et Anne-Philippe, alors étudiantes en LEA, ont esquissé lors d’une soirée arrosée, les bases d’un rêve qui se réalisera quelques mois plus tard. Comme pour exprimer un besoin d’échapper à la trivialité des études, certains auraient euphorisé ces belles paroles le temps d’une soirée, avant de refouler dès le lendemain ces nobles espérances. 

Pourtant, Anne et Anne-Philippe n’ont pas battu en retraite. Après avoir adapter leur ambition à la réalité, elles ont nourri leur rêve jour après jour. Aujourd’hui, et depuis 18 ans, le Book in Bar, lové au 4 rue Joseph Cabassol, ravie les amateurs de littérature étrangère et les gourmands de pâtisseries so British

Le Book in Bar est si cosy qu’il invitera nécessairement à la sérénité, toute âme qui poussera la porte de ce petit joyau. Une fois à l’intérieur, le moindre bruit est furtivement orchestré et le moindre déplacement, méticuleusement calculé afin de ne pas perturber autrui. 

Ma visite commence au rez-de chaussé. Ici et là, tables en bois et fauteuils rembourrés sont clairsemés à travers les espaces. Dans un silence paisible, les clients sont affairés à siroter leur tasse de thé fumant et à déguster de délicieuses douceurs.

Autour d’eux, les bibliothèques révèlent des ouvrages divers et variés. Romans de fiction, pièces de théâtre, poèmes, manuels de recettes… Ils sont tous uniques, pourtant un point commun les unit :  ils sont en anglais, en allemand, en espagnol, en italien et bien d’autres langues encore. 

Il n’y a donc aucun livre en français. Ou presque. Parce que les seuls qui le sont, ne sont en réalité que des versions traduites d’œuvres étrangères. A l’inverse, au Book in Bar, les auteurs français sont publiés dans une autre langue que le français. 

Il y a tellement de choses à voir que mes yeux ont du mal à suivre la cadence. Dans chaque petit recoin, des ouvrages singuliers attendent d’être dévoilés par des mains avides de curiosité. Entre autres, j’ai beaucoup apprécié le concept du « blind date ». L’idée est simple : un livre emballé dans du papier, une description succincte, et vous voilà reparti avec un livre dont le contenu vous est totalement inconnu !

Dans une petite pièce juxtaposée, j’ai aussi découvert toute une collection d’ouvrages dédiés aux enfants. De quoi enchanter les parents désireux de faire apprendre une seconde langue à leur progéniture. 

Je n’en suis encore qu’au rez-de-chaussée, pourtant une petite pause s’impose. Je m’assois au comptoir blotti parmi les livres. Le présentoir suffit à me mettre l’eau à la bouche : scones, brownies, cake aux myrtilles ou bien au citron. De quoi plaire aux estomacs des plus gloutons d’entre vous ! Personnellement, j’ai opté pour une part de cake au citron que je vous recommande vivement. Un succulent gâteau à la fois frais et gourmand.

Côté thé, le choix est lui aussi fastidieux. Finalement, je me résous à prendre un thé au jasmin. Simple mais efficace. 

Mais ce temps passé à me complaire dans la gourmandise m’a aussi permis de faire la rencontre de Philippe. Musicien au conservatoire, il vient au Book in Bar depuis toujours pour une raison bien particulière. Sa musique et son ambiance très authentique. Sa musique ? Oui, mais qui n’est en réalité perceptible que pour ceux qui, comme Philippe, y prêtent attention. Attablé au comptoir, et comme transcendé, il écoute attentivement la musique jazz qui provient des enceintes discrètement placées dans toute la librairie. 

La pause gourmande terminée, ma visite se poursuit à l’étage. Là-haut sont avant tout exposés des manuels d’apprentissage. N’avez-vous jamais rêvé de connaître le suédois sur le bout des doigts, ou d’impressionner vos convives par vos compétences en turc ? Ne cherchez plus. Les étagères garnies du Book in Bar vous ouvrent grands les bras. L’ambiance à l’étage est pour le coup bien plus studieuse qu’en bas, car beaucoup d’étudiants viennent aussi s’isoler au Book in Bar pour réviser. 

Au fond de la pièce, un panneau d’affichage pique ma curiosité. En s’approchant de plus près, l’on remarque qu’il s’agit en réalité de petites annonces. Des personnes à la recherche d’un interlocuteur étranger. En dressant l’oreille, j’ai d’ailleurs pu m’apercevoir que de nombreux binômes de langues se retrouvaient au Book in Bar pour discuter. Alors si vous souhaitez vous perfectionner dans une langue, n’hésitez pas à y déposer votre petite annonce, vous trouverez certainement preneur !

Mais le Book in Bar, c’est aussi de nombreux événements tout au long du mois. Tous les vendredis, la librairie vous ouvre ainsi ses portes dans le cadre de son club de lecture (« bookclub ») pour parler ouvertement d’une œuvre qui vous a marqué. Pour les poètes en herbe, la librairie accueille aussi tous les mois des séances de lectures. Avec un poème qui vous a plu, ou bien avec votre propre poème, venez passer un véritable moment confidentiel dans l’intimité d’un petit groupe. 

Le Book in Bar est international jusque dans les personnes qu’il emploie. J’ai ainsi pu faire la rencontre d’une jeune serveuse anglaise, Eilish, arrivée il y a peu dans la librairie. Et quand j’ai demandé aux vendeuses des recommandations littéraires, je sentais bien que le choix était complexe. 

Finalement, les témoignages convergent vers un roman en particulier : Where The Crawdads Sing (Là où chantent les écrevisses en français)

L’histoire se déroule en Caroline du Nord. Kya, âgée de dix ans, est abandonnée par sa famille. Elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour. La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie. Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…

Dans tous les cas, pour les amateurs de passionnantes lectures, qui comme moi s’émerveillent devant les belles couvertures, le Book in Bar est l’endroit rêvé. Comme par exemple ce classique de la littérature américaine (Les Quatre Filles du Docteur March), que je viendrai volontiers acheter la prochaine fois que je me rendrai dans cette librairie. Et quelque chose me dit que ce sera plus tôt qu’on ne le pense. 

Si vous désirez être au fait de tous les événements organisés par le Book in Bar, c’est par ici ! 


Written By

Most Popular

8 anecdotes que vous ignorez peut être sur les 2G…

Actu

Aixois : les 7 secrets du blé de la Sainte Barbe pour ne plus vous “planter”…

Jean Yves le Prof

Je vous dévoile les 3 secrets du Queyras : bout du monde, magie et road trip canadien à 2h30 d’Aix

Ça flane

J’ai testé pour vous Cassis, la “baie” aux 1001 et merveilles…

Actu

Connect