Le Far West à 20 mn d’Aix : j’ai testé une sublime cachette sur le plateau de Vitrolles

Malgré ses cinq zones industrielles, l’autoroute, la voie ferrée, la proximité de l’aéroport… Vitrolles a tout de même su préserver jusqu’à présent un espace naturel exceptionnel situé sur le Plateau, qui abrite la flore méditerranéenne ainsi que de nombreuses espèces d’oiseaux. 

D’une couleur allant du calcaire blanc aux argiles rouges, le Plateau de Vitrolles fait partie intégrante du plateau de l’Arbois. Il sépare l’agglomération d’Aix-en-Provence de celle de Vitrolles. Un plateau typiquement méditerranéen, recouvert de garrigue. Culminant à plus de 200 m, le site offre plusieurs panoramas exceptionnels sur la ville mais aussi sur l’Étang de Berre et la Sainte-Victoire. 

Les pins et les chênes verts, une roche couleur magenta vieille de 65 millions d’années, des petits ravins, un parcours ornithologique, les ruines d’une bergerie, un centre équestre… Ce lieu est aujourd’hui devenu incontournable. Chasseurs, joggers et randonneurs à pieds, à cheval, ou à vélo : tout le monde peut en profiter. 

Ce petit coin en dehors de l’agitation de la ville est un lieu de détente mais aussi de rencontre. « Cet endroit est rempli de couleurs magiques, je viens très souvent ici pour me ressourcer » déclare Antoine, 46 ans, un joggeur qui passe par là. Un peu plus tard, je rencontre un groupe d’enfants faisant une balade en cheval le long du sentier. Ils sont en chemin pour rejoindre le centre équestre, mais surtout pour profiter du plein air. « Les enfants adorent venir se promener avec les chevaux, le plateau est le lieu idéal pour prendre un bon bol d’air frais le week-end. On ne se lasse pas de toutes ces couleurs ! » exprime avec enthousiasme Marie, 33 ans, leur accompagnante. 

Le site est d’abord connu pour son histoire, qui le rend encore plus authentique. Autrefois, le plateau de Vitrolles abritait une grande forêt de superbes chênes verts. Au fil des siècles, le plateau est défriché pour la mise en cultures (oliviers, céréales vignes…) et le pâturage. La présence de nombreuses entités archéologiques ainsi que les ruines agricoles peuvent en témoigner.

Depuis 2011, la mairie de Vitrolles et l’ONF (Office Nationale des Forêts) gèrent ces terres. Après plusieurs incendies, l’ONF met en place plusieurs opérations de reboisement pour permettre au Plateau de retrouver son habit vert et rouge qui le caractérise si bien.

Au moment de repartir, le soleil se couche et la nature met en scène une multitude de couleurs qui tendent du rouge au jaune, faisant ressortir cette roche d’argile pour le plus grand bonheur de nos yeux.

Il ne vous reste plus qu’à chausser vos baskets et c’est parti !

L.R 

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit sed.

Suivez nos réseaux