Connect with us

Non classé

Phot’Aix Festival : Un voyage oriental en plein cœur de l’automne

Pluie, Froid, blues automnal ? Pour oublier l’arrivée de l’hiver, on vous propose d’aller à la 19ème édition du Phot’Aix Festival. Cet événement est organisé à Aix en Provence par l’association Fontaine Obscure et se déroule du 7 novembre au 29 décembre. Cette année, c’est le monde arabe qui est mis à l’honneur.



Le festival Phot’Aix revient pour une nouvelle édition. Le festival se découpe en trois temps : une exposition « Regards croisés » mettant en avant la photographie libanaise au travers de cinq femmes photographes à la Cité du Livre; une exposition de José Nicolas à la Cité du livre et la projection de films en hommage à Jocelyne SAAB; et enfin, un parcours d’expositions au cœur d’Aix en Provence. Ainsi, 23 lieux aixois sont investis autour de 6 thèmes ( Ici et ailleurs, Transmission, Ambiances…).

Curieuse de découvrir ce festival, je me suis donc rendue, vendredi 15 novembre au 21 bis Cours Mirabeau . Peu connu du public, il y a une galerie à cette adresse, c’est la Galerie du département qui a spécialement était ré ouverte pour l’occasion.
L’exposition a pour thème « La Photographie en fait tout un plat » et plus précisément la Transmission dans toutes ses formes. 11 artistes sont représentés dans ce lieu, le fil conducteur de l’exposition est la cuisine méditerranéenne, de quoi réchauffer vos longues journées d’hiver.

Tous les arts se mélangent, photographie, vidéo, art plastique sont réunis. Le fil directeur étant la cuisine méditerranéenne, on y trouve des portraits d’œuf, de fruits, de légumes…. Des objets plutôt surprenants de prime abord, pourtant, les artistes arrivent à les sublimer, on arrive à contempler la photographie d’un œuf ou encore à s’émerveiller face à une main tenant un poisson. Les artistes magnifient ces objets qui font notre quotidien, ils les rendent esthétiques et artistiques.
Une œuvre a particulièrement retenu mon attention, c’est la vidéo «Perles de Famille » de Wadi Mhiri&Houda Ghorbel. Celle-ci est projetée contre le mur et montre le travail de la graine de semoule par les femmes de la médina à Tunis. Le geste y est presque envoûtant.

En sortant de la galerie, je me rends compte que l’exposition ne se déroule pas qu’à l’intérieur, en effet, j’entends de la musique orientale et je sens des odeurs d’épices. Une performance gastronomique est en train de se dérouler, une cuisinière concocte un plat traditionnel libanais qui sera ensuite distribué à tous les visiteurs. L’ambition de l’association est de montrer que l’art et la cuisine sont liés car tous deux ont pour but de transmettre un savoir-faire, une émotion, comme le dit Brigitte Manoukian, responsable de l’association la Fontaine Obscure, «Une bonne photographie, c’est comme un bon plat» .

Written By

Most Popular

Dernière minute : séisme ressenti sur Aix en Provence (et dans le quart Sud-Est)

Non classé

8 anecdotes que vous ignorez peut être sur les 2G…

Actu

Aixois : les 7 secrets du blé de la Sainte Barbe pour ne plus vous “planter”…

Jean Yves le Prof

Va-t-il neiger sur Aix vendredi ? Les dernières prévisions…

Actu

Connect