Connect with us

Non classé

Tahiti s’invite à Aix-en-Provence

Le temps d’une journée ensoleillée, le samedi 5 octobre, l’association Partage Passion Polynésie est venue faire découvrir la culture et la danse tahitienne en plein cœur d’Aix-en-Provence, aux allées provençales, place François Villon.

De nombreux stands avec des produits artisanaux tahitiens étaient exposés comprenant des perles de Tahiti, bijoux en nacre, bijoux de fleurs, coquillages, monoï, huile de coco, savon à la fleur de Tiare, crème pour le corps, parfums, paréo, robe tahitienne…

Au programme, à partir de 10 heures, j’ai pu assister à un cours d’échauffement et d’initiation. Toute la journée, on pouvait écouter des musiques tahitiennes et une ambiance musicale ukulele et percussion des commerçants. En début d’après-midi, quelques chorégraphies techniques en paréo rouge et couronnes de fleur nous étaient présentées puis en fin d’après-midi, était organisé un challenge tressage de la plus longue ceinture de fleurs avec quelques petits cadeaux à gagner ouvert au public. 

Mais qu’est ce que la danse tahitienne ? 

Aussi appelé Tamure ou Ori Tahiti. La danse tahitienne s’inspire des gestes du quotidien des tahitiens. Cette danse pratiquée dans les archipels de Polynésie française est fortement ancrée dans la culture polynésienne comme une pratique ancestrale. C’est dans les années 1960 qu’elle se popularise. Elle est maintenant devenue un art à part entière et un véritable sport.

Elle est inscrite au patrimoine culturel immatériel français depuis 2017. Cette danse technique gracieuse et sensuelle permet d’améliorer sa souplesse, son équilibre, sa coordination et sa résistance à l’effort.

           Les différents types de danse

 Il existe plusieurs types de danse polynésienne.

Le Ote’a qui met en scène les hommes (tane) et les femmes (vahinés). Le Ote’a se danse sur une musique uniquement composée de percussions.

 L’Aparima, danse lente et gracieuse, ne concerne que les femmes. Elles dansent au rythme d’une musique douce à base de guitare sèche et d’ukulélé.

Enfin, le Pao’a met en scène des couples de danseurs ou un soliste, accompagnés par un groupe de musiciens. 

À Aix-en-Provence, il est donc possible de pratiquer cette danse  avec l’association Partage Passion Polynésie qui propose des cours de tous niveaux. D’autres associations de danse tahitienne existent dans la région, à venelles, salon de Provence, Six-Fours-les-Plages… L’association organise souvent des stages à Aix et ses alentours. Son but étant de promouvoir la culture polynésienne à travers la danse, la musique, les langues, les ateliers culinaires, la confection de costumes traditionnels et l’art du tressage.
Pas de panique si vous n’étiez pas présent ce samedi! L’association organise régulièrement des événements sur Aix-en-Provence, des animations en plein air pour tous, des stages de danse de tous niveaux, des tamure marathon, des ateliers tressage… autant de choses pour éveiller la curiosité et faire connaître davantage la culture des îles paradisiaques.

Written By

Most Popular

De nombreux incendies dans les Bouches du Rhône ce soir : point minute par minute

Actu

Mon week-end détente entre Hyères & Porquerolles

Actu

Forts orages sur Aix ce weekend : les dernières prévisions

Actu

6 conseils secrets pour vivre à Aix sans ruiner son budget

Actu

Connect